English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > Actualités > Communiqués de presse > Biocarburants : production et utilisation de l'éthanol

Communiqués de presse

Biocarburants : L'IFP explore les différentes voies de production et d'utilisation de l'éthanol dans les moteurs

02 mars 2006

Pour contribuer au développement de la filière éthanol, l'IFP est engagé, depuis plus de 20 ans, dans différentes actions tant pour proposer de nouvelles voies de production et d'incorporation dans le pool carburant que pour étendre et optimiser son utilisation sur les véhicules.

Ainsi, l'IFP travaille activement, dans le cadre du projet européen NILE et de projets français ANR, au développement d'une nouvelle filière de production d'éthanol à partir de biomasse ligno-cellulosique (résidus de bois, pailles de céréales). L'IFP examine également l'incorporation d'éthanol dans le pool gazole par l'intermédiaire d'ester éthylique d'huile végétale. En utilisant de l'éthanol à la place du méthanol dans la fabrication d'ester, on produit un ester éthylique d'huile végétale (EEHV), une solution séduisante pour produire un bio-diesel 100% bio.

Par ailleurs, l'IFP étudie les différentes voies de l'utilisation de l'éthanol dans les moteurs à essence, soit comme produit "pur" dans un véhicule flexible-FFV ou dédié (respectivement 85 % et 100 %), soit en mélange à de faibles teneurs. L'objectif de ces travaux est d'optimiser le fonctionnement du moteur avec de l'éthanol, en termes d'émissions polluantes, de consommation et d'émissions de CO 2.

Dans ce cadre, l'IFP vient de développer, sur la base d'un moteur de Smart, un démonstrateur spécialement conçu pour être alimenté uniquement en éthanol carburant. Pour obtenir les conditions optimales de l'utilisation de l'éthanol, l'IFP a misé sur l'une de ses technologies innovantes basée sur le principe du downsizing du moteur. Développé par l'IFP depuis une dizaine d'années, cette technologie consiste à réduire la taille du moteur en lui associant une suralimentation adaptée pour maintenir des performances comparables à celles du moteur d'origine. En outre, le taux de compression et les systèmes d'injection ont été également optimisés. L'ensemble de ces optimisations, exploitant les propriétés de l'éthanol, a conduit à des améliorations de consommation très significatives.

Les performances techniques et environnementales de ce développement moteur, comparées à celles du moteur à essence, sont significatives : gain de 15 % en puissance et en couple, gain important en termes d'émissions polluantes (CO, HC, NOx), notamment à forte charge, gain de 9 % en émissions de CO 2 sur le cycle normalisé. Si l'on considère le bilan global CO 2, depuis la production du carburant jusqu'à la sortie du pot d'échappement, et en tenant compte de l'absorption du CO 2 lors de la croissance des plantes, cette approche figure parmi les solutions les plus performantes sur ce plan.

Par ailleurs, l'IFP a conduit une étude, en partenariat avec l'ADEME, sur l'incorporation directe de l'éthanol en mélange dans les essences, à de faibles teneurs. En Europe, aujourd'hui, l'incorporation directe de l'éthanol dans l'essence est autorisée à hauteur de 5 %. Cette étude a permis de faire un point très précis sur les conséquences de l'incorporation de l'éthanol dans les essences, tant sur les émissions à l'échappement que sur les émissions par évaporation, et de proposer des solutions pour limiter l'augmentation de volatilité.

Enfin, l'IFP démarre actuellement une étude, également en partenariat avec l'ADEME, sur les véhicules flexibles (communément appelés "flex-fuel" ou FFV) disposant de moteurs adaptés et utilisant indifféremment de l'essence standard, de l'essence à 85 % d'éthanol ou tout type d'essence ayant une teneur en éthanol comprise entre 0 et 85 %, et ce, de façon transparente pour l'utilisateur. L'objet de cette étude est de dresser un bilan environnemental complet sur ce type de véhicule, notamment en termes d'émissions de polluants réglementés et non réglementés.

L'IFP est partie prenante dans le développement de l'éthanol carburant qui, parallèlement à la filière ETBE, présente des atouts importants pour lutter contre l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre (bilan CO2 très favorable) et réduire la dépendance énergétique à l'égard du pétrole. Les différents usages de l'éthanol devraient favoriser la mise en oeuvre progressive de la filière et contribuer à l'augmentation de la part des biocarburants dans l'approvisionnement énergétique des transports, afin de pouvoir satisfaire aux objectifs ambitieux d'incorporation du gouvernement français.

Plus d'information : Dossier "L'IFP et les biocarburants"

L' IFP est un centre de recherche et de développement industriel, de formation et d'information dans les domaines des hydrocarbures (pétrole et gaz), de leurs utilisations, en particulier par les véhicules, et des nouvelles technologies de l'énergie et de l'environnement (production de carburants ex-biomasse, biocarburants, hydrogène, capture et stockage du CO 2 , etc.).Dans un contexte énergétique international marqué par des défis majeurs - renouvellement des réserves pétrolières, renforcement du mix énergétique et lutte contre le changement climatique - la vocation de l'IFP est d'innover en développant et en transférant les technologies permettant de fournir l'énergie pour satisfaire les besoins mondiaux croissants liés aux secteurs des transports et de la pétrochimie, de façon durable et respectueuse de l'environnement, tout au long du XXIe siècle.


Contact presse IFP

Anne-Laure de Marignan

Tel. : 01 47 52 62 07

presse@ifp.fr

 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page

Suivre IFP Energies nouvelles (IFPEN)

sur Twitter

sur YouTube