English version
Flux RSS
Accueil

La production d’intermédiaires pétrochimiques

Les travaux d’IFPEN visent à mettre au point de nouveaux procédés de production d’intermédiaires pétrochimiques et à améliorer les performances des procédés existants, tout en accroissant le niveau de pureté des produits, en particulier ceux destinés à la fabrication des plastiques.

En matière d'intermédiaires oléfiniques, obtenus par vapocraquage ou craquage catalytique, les recherches se concentrent principalement sur la production d’oléfines de haute pureté par hydrogénation sélective et par purification.

En 2015, IFPEN a finalisé le développement d’un nouveau catalyseur au nickel pour l’hydrogénation sélective de la coupe essence de pyrolyse, commercialisé par Axens. Grâce à un nouveau support alumine, ce catalyseur offre un gain d’activité très important de 22 °C par rapport à l’ancienne génération, ce qui réduit de manière significative la consommation d’énergie de l’unité. Autre atout majeur : pour la première fois, il est régénérable.

                                        Laboratoire de tests des catalyseurs.

IFPEN poursuit également des recherches visant à transformer l’éthylène en molécules plus longues, telles que le butène-1 et l’hexène-1, utilisées par exemple dans les plastiques. Il s’agit de rechercher des formulations catalytiques permettant d’obtenir sélectivement le produit, avec un très haut niveau de pureté, ainsi que d’améliorer le rendement du procédé et son opérabilité. Dans l’optique de répondre à un besoin du marché et d’étendre la gamme de procédés, des travaux très ambitieux sont en cours, portant sur le développement d’un procédé de production d’octène-1 à partir d’éthylène.

Enfin, IFPEN a finalisé en 2015 la mise au point d’un adsorbant pour la purification de l’éthylène deux fois plus capacitif que les produits actuellement sur le marché, permettant d’atteindre des gains de 30 à 50 % en opération conventionnelle.
La production industrielle de cet adsorbant a d’ores et déjà été lancée par Axens sur son site de Salindres.

Dans le domaine des aromatiques, les recherches d’IFPEN visent essentiellement à répondre à la forte demande du marché en paraxylène, largement utilisé en particulier pour les plastiques d’emballage (bouteilles) et les fibres textiles. Dans le cadre d’une collaboration de longue date avec CECA, filiale d’Arkema, IFPEN travaille à la formulation de nouveaux adsorbants pour le procédé Eluxyl® de séparation du paraxylène, commercialisé par Axens.

                                 Unité pilote du procédé Eluxyl® à IFPEN-Lyon.

CECA a annoncé une capacité de production de ces adsorbants doublée à l’été 2016 : un investissement qui permettra de produire la dernière génération de tamis moléculaire et de fournir le marché de remplacement décennal de ces adsorbants. Ce tamis est plus capacitif que le meilleur tamis du marché et permet de produire un paraxylène ultrapur.

ligne de séparation orange

Communiqué de presse
 + Arkema annonce le doublement de capacité de ses tamis moléculaires de spécialités

Voir aussi
 + IFPEN développe des catalyseurs homogènes d'oligomérisation au fer
    par Hélène Olivier-Bourbigou


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page

Panorama 2016

"Innovation et changement climatique : rôle et place de l'industrie du raffinage"
  
 > Notes de synthèse disponibles en téléchargement

Chiffre clé

6 %
C'est le taux de croissance par an du marché particulièrement porteur du paraxylène.