English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > Compétences > Politique scientifique > Visiteurs scientifiques

Visiteurs scientifiques

IFPEN accueille régulièrement des chercheurs extérieurs reconnus pour une durée de quelques mois à un an. Leur programme de travail s’inscrit dans les axes prioritaires de la politique scientifique d'IFPEN et dans les thématiques sur lesquelles elle souhaite se renforcer.

Cette démarche permet aux chercheurs d'IFPEN de bénéficier d’une expertise scientifique de haut niveau, contribuant à rendre sa recherche encore plus innovante.

Aujourd'hui, IFPEN accueille près de quatre visiteurs scientifiques par an dans ses directions de recherche. Depuis 2002, ce sont ainsi plus d'une vingtaine de visiteurs qui ont été reçus.

L'accueil de scientifiques de haut niveau permet de répondre à un double objectif :

  • Accroître la capacité d'IFPEN à innover en irriguant sa recherche par de nouvelles idées,
  • Renforcer les connexions avec les meilleurs laboratoires académiques mondiaux souvent à l'origine de concepts nouveaux et augmenter l'attractivité d'IFPEN au sein de la communauté scientifique.

 

Enrichir les compétences et challenger les idées

À travers ses travaux de recherche, le visiteur scientifique est une source d'enrichissement et un appui dans la conduite d'une politique scientifique d'excellence de sa direction d'accueil. Il apporte également son aide et son regard extérieur pour l'élaboration de publications et l'encadrement de thèses.
  
Au-delà de cette contribution tangible, le travail en commun favorise les échanges et permet un enrichissement mutuel grâce auquel IFPEN peut nourrir ses recherches sur ses thématiques d’intérêt. En apportant des points de vue et des manières d'aborder les problématiques scientifiques différents, la présence d'un visiteur scientifique incite les chercheurs d’IFPEN à penser autrement, stimulant ainsi leur ouverture d'esprit et leur créativité.
  
En cela, l’accueil de visiteurs scientifiques s’inscrit dans le concept d'open innovation, qui prône le travail collaboratif et l'ouverture sur l'extérieur pour une recherche plus efficace, débouchant plus rapidement sur l’innovation. Cette démarche se répand aujourd'hui dans le monde de la recherche.

 

Développer le réseau et la notoriété d'IFPEN

Les visiteurs scientifiques permettent à IFPEN d'être connecté à l'extérieur, de développer un réseau avec les meilleurs acteurs académiques dans chaque domaine (laboratoires, chercheurs), et ainsi d'être davantage intégré dans le Système français de recherche et d’innovation et la communauté scientifique internationale.
  
Construire des liens avec l’organisme d’origine du visiteur scientifique favorise aussi la structuration de partenariats académiques durables de haut niveau. IFPEN s'appuie ainsi sur des compétences extérieures pour identifier et lever des verrous scientifiques, ou encore concevoir des innovations de rupture.

 

Visiteurs scientifiques présents à IFPEN

Le professeur Sveva Corrado, de l’université Roma Tre (Italie), est accueilli depuis le 13 octobre 2016 par la direction Géosciences, pour une durée de quatre mois. Avec les équipes des départements Géoressources et Géofluides et roches de cette direction, elle travaillera sur des questions liées à la thermicité des bassins sédimentaires et à l’utilisation de paléo-thermomètres, à partir des indicateurs de maturité, dans la matière organique.
La collaboration avec son laboratoire ALBA a démarré en 2016 dans le cadre d’une thèse en cours (avec l’université Roma Tre) qui porte sur l’étude de la chaîne plissée des Apennins et de Sicile, en particulier de la zone du bassin de Scillato (Sicile).

Le professeur Per-Olof Gutman de Technion (Israël Institute of Technology) est accueilli, depuis ce 05 septembre 2016, par la direction Mécatronique et Numérique. Pendant six mois, il travaillera au sein du département Contrôle, Signal et Système, en collaboration avec les équipes de chercheurs IFPEN sur des questions liées à la régulation du trafic automobile, ainsi que sur la commande de systèmes utilisés pour les énergies marines renouvelables.

Boutheïna Kerkeni, de la Faculté des Sciences de Tunis, réalise depuis janvier 2016, et pour une durée de un an, un séjour scientifique au sein de la direction Catalyse et Séparation, en forte interaction avec la direction Systèmes Moteurs et Véhicules, et en collaboration avec Dorothée Berthomieu de l’Institut Charles Gerhardt de Montpellier. Ses travaux portent sur la compréhension des systèmes catalytiques et réactions impliqués dans la réduction des oxydes d’azote par SCR (Selective Catalytic Reduction) à l’ammoniac. 

 
 

Anciens visiteurs scientifiques

Edward Brightman, chercheur scientifique confirmé au National Physical Laboratory à Londres, a été accueilli, du 6 juillet 2015 au 8 juillet 2016, en tant que visiteur scientifique au sein de la direction Chimie et Physico-chimie appliquées, dans le département Électrochimie et Matériaux. Ses travaux ont porté sur la conversion électrochimique du CO2. Edward Brightman a également partagé son expertise sur les piles à combustibles avec nos équipes.

Adrian Cérépi, directeur de recherche à l’Ensegid de l’Institut polytechnique de Bordeaux, a été accueilli le 3 juillet 2014 pour 20 mois de collaboration avec les chercheurs de la direction Géosciences d'IFPEN. Sa visite a porté sur les impacts du CO2 sur les systèmes “réservoirs carbonatés” dans le cadre de la récupération assistée du pétrole (EOR) par injection de CO2.

Béatrice Rivière, professeure et chef du Computational and Applied Mathematics Department à la Rice University (Houston, Texas), a été accueillie par la direction Mécatronique et Numérique, du 1er juin au 27 juillet 2016. Son travail a essentiellement porté sur la comparaison des méthodes numériques DG en milieu poreux, telles que mises en œuvre par son groupe de recherche, avec d’autres méthodes développées par IFPEN (maillages hybrides) sur des cas de simulation des bassins et réservoirs en géosciences. La visite de la Pr. Béatrice Rivière traduit l’intérêt réciproque des équipes de recherche des deux établissements à collaborer scientifiquement.

José Maria Garcia Oliver, professeur au Centro Motores Termicos (CMT) de l’université de Valence (Espagne), a été accueilli dans la Direction Systèmes Moteurs et Véhicules du 15 juin au 6 septembre 2015 pour collaborer sur l’analyse expérimentale de la structure de la combustion Diesel. Lors de ce séjour, il a participé à l’organisation de la session "Combustion Diesel" du 4e workshop du réseau Engine Combustion Network (ECN).
 
  

Contact

> Andreas EHINGER
  

ligne de séparation orange

+ Info Science > Lettre d'information Science@ifpen

+ Lettre "Les rendez-vous de l'innovation"


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page