Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Glossaire

Glossaire

A

ligne de séparation orange

AIE (Agence Internationale de l'Énergie) :

Organisation intergouvernementale de coordination des politiques énergétiques avec 26 pays membres. L'AIE contribue à la sécurité d'approvisionnement de l'énergie, à la croissance économique et à la protection de l'environnement. Elle a été créée en 1974 comme un organe autonome de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

ACV (voir analyse de cycle de vie)

Affleurement :

Partie d'un terrain visible en surface, non recouvert par un sol ou de la végétation.

Asphaltène :

Sorte de bitume, mou, glutineux, durcissant au froid, ramollissant à la chaleur. On le trouve en Europe et en Asie dans les roches calcaires, l'argile, le grès ou des roches volcaniques.

Ammoniac :

Molécule composée d'atomes d'azote et d'hydrogène (NH 3). Incolore et volatil, il possède une odeur forte caractéristique, qui se dégage lors de la décomposition de matières organiques azotées sous l'effet de certains ferments. Il est notamment présent dans certains gaz de raffinerie.

A nalyse de cycle de vie (ACV) :

Méthode d'évaluation des impacts sur l'environnement ayant pour objectif de réaliser le bilan environnemental d'un produit ou d'un procédé en tenant compte de toutes les consommations d'énergie et de toutes les émissions de gaz à effet de serre directes ou indirectes.

Autotrophe :

Se dit d'un organisme (végétal, algue, bactérie) capable de se développer à partir de matière inorganique, c'est-à-dire dans un milieu ne contenant que du carbone minéral, contrairement à un organisme hétérotrophe (animal, champignon) qui a besoin de matière organique (carbone organique).

B

ligne de séparation orange

Baril :

Unité internationale de mesure du pétrole. Il correspond à un volume de 159 litres et se négocie en dollars. Une tonne équivaut à environ 7,33 barils pour les bruts de densité moyenne, c'est-à-dire 860 kg/m³

Bassin sédimentaire :

Dépression en forme de cuvette évasée due à un affaissement lent et progressif (subsidence) de la croûte terrestre, où se sont empilés pendant une longue période (10 à 100 millions d'années.) et sur une large épaisseur, des sédiments variés, marins ou continentaux.

Benzène :

Hydrocarbure aromatique cyclique C6H6, liquide et volatil. Solvant très utilisé dans l'industrie chimique, le benzène est un produit cancérigène.

Bilan carbone :

Méthode de mesure de l'impact en émissions de gaz à effet de serre d'un produit ou d'une activité, qui permet en particulier d'étudier la dépendance aux énergies fossiles.

Bilan énergétique :

Le bilan énergétique d'un procédé ou d'une activité est mesuré par le ratio entre l'énergie fournie et l'énergie dépensée.

Bilan environnemental :

Approche analytique et systématique d'une activité prenant en compte les relations entre les différents éléments ainsi que tous les impacts directs et indirects sur l'environnement . Le bilan environnemental des biocarburants, par exemple, prend en compte : les économies réelles d'énergies fossiles, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les impacts environnementaux des cultures, la pollution due aux moteurs fonctionnant avec le biocarburant.

Biocarburant :

Carburant obtenu par la transformation de produits d'origine végétale ou animale (alcools, éthers, esters et huiles) - on parle ainsi de biodiesel ou biogazole, de biokérozène.

Biodiesel (ou biogazole) :

Biocarburant obtenu à partir d'huiles végétales ou animales qui peut être utilisé comme carburant dans un moteur diesel.

Biomasse :

Regroupe l'ensemble de la matière végétale susceptible d'être collectée à des fins de valorisation énergétique, notamment le bois, le biogaz, la paille.

Biosourcé (produit ou matériau) :

Produits ou matériaux innovants et plus respectueux de l'environnement, partiellement ou entièrement issus de la biomasse, élaborés par des procédés générant moins de déchets et consommant moins de ressources naturelles et moins d'énergie.

BTL (Biomass To Liquids) :

Filière de production de carburants liquides à partir de biomasse : une première étape de gazéïfication qui produit du gaz de synthèse (CO+ H 2) est suivie par une synthèse Fischer-Tropsch pour produire des carburants (hydrocarbures) de synthèse.

Butane :

Hydrocarbure gazeux C4H10 de la famille des alcanes que l'on emploie comme combustible, liquéfié sous faible pression.

C

ligne de séparation orange

Cavité Saline :

Les cavités salines sont creusées dans d'épaisses et profondes couches de sel gemme (sel fossile extrait dans des mines). Imperméables et non poreuses, ces cavités présentent une remarquable étanchéité permettant le stockage du gaz naturel.

Chaîne gazière :

L'ensemble de la chaîne gazière comprend la production, le transport et le stockage du gaz, la gestion de centrales électriques et l'approvisionnement des grands consommateurs industriels.

Chimie verte :

La chimie verte - aussi appelée renouvelable, durable, biosourcée - est une philosophie qui encourage la conception de produits et de procédés chimiques qui diminuent la production et l'utilisation de substances dangereuses ou polluantes.

Choc pétrolier :

Pénurie de pétrole qui provoque une augmentation des prix sur le marché international. A ce jour, le monde a connu trois chocs pétroliers : en 1973 (embargo de l'OPEP et guerre du Kippour), en 1979 (révolution en Iran et guerre Iran-Irak) et en 2008 (hausse de la demande et spéculations).

CO2 :

Dioxyde de carbone ou gaz carbonique. Il est l'un des gaz à effet de serre produit notamment par la combustion des énergies fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel).

Craquage :

Procédé de raffinage permettant de transformer les fractions lourdes du pétrole brut en molécules plus légères, nécessaires à la fabrication des essences et des gasoils. Le craquage s'effectue sous l'action de la chaleur (craquage thermique), de la vapeur (vapocraquage), de l'hydrogène (hydrocraquage), par catalyse (craquage catalytique)...

D

ligne de séparation orange

Densité énergétique :

Capacité énergétique d'une matière rapportée à son volume.

Dégazolinage :

Récupération des hydrocarbures liquides contenus dans un gaz naturel, dit "gaz humide".

E

ligne de séparation orange

Electrolyse :

Dissociation en ions chimiques de certaines substances, en fusion ou en solution, sous l'effet d'un courant électrique. Deux électrodes sont plongées dans une solution (électrolyte) et reliées à un générateur de courant continu :

  • L'une des électrodes, l' « anode »est reliée à la borne positive du générateur. Avide d'électrons, elle se comporte comme un oxydant.
  • L'autre, la « cathode » est reliée à la borne négative, elle cède ses électrons et se comporte comme un réducteur.

Lors du passage du courant électrique, les électrodes attirent les ions de charge opposée.
L'électrolyse a de nombreuses applications industrielles (chromage, dorure, galvanoplastie, préparation du chlore, fabrication de la soude à partir de sel marin, production d'hydrogène par électrolyse de l'eau…).

Efficacité énergétique :

Stratégie qui réduit les consommations d'énergie à service rendu égal. Elle entraîne la diminution des coûts écologiques, économiques et sociaux liés à la production et à la consommation d'énergie, tout en permettant d'augmenter la qualité de vie des usagers présents et futurs.

Émissions de CO2 :

Émissions de gaz à effet de serre générés par la consommation énergétique d'une activité, exprimées en gramme d'équivalent CO2 par kilowatt heure (gCO2eq/kWh) ou gramme d'équivalent carbone par kWh (gCeq/kWh)

Empreinte carbone :

Volume de CO2 émis par la combustion d'énergies fossiles nécessaire à la réalisation d'une activité humaine ou industrielle.

Empreinte eau :

Volume total de l'eau utilisée pour un produire un produit ou réaliser une activité, correspondant à la consommation effective d'eau aux différentes étapes, par le producteur et le consommateur. Par exemple, il faut 13 000 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kg de viande de bœuf.

Énergie Cinétique :

L'énergie cinétique est l'énergie que possède un corps du fait de son mouvement réel.

Énergie fossile :

Energie produite à partir de combustibles fossiles : charbon, pétrole et gaz naturel. Ces combustibles, dont les ressources sont limitées, sont composés essentiellement de carbone (et d'hydrogène pour le gaz et le pétrole). Leur combustion permet de produire de l'électricité et de la chaleur. Leur combustion émet des polluants, dont le dioxyde de carbone (CO2) gaz le plus incriminé dans le réchauffement climatique.

Énergie fissile :

Qualifie l'énergie de fission produite dans les réacteurs nucléaires par la rupture des noyaux atomiques de combustibles à base d'uranium.

Énergie Géothermique :

L'énergie géothermique provient de la chaleur accumulée dans le sous-sol. Elle est perpétuellement réapprovisionnée par la radioactivité des roches et la proximité du magma en dessous de la croûte terrestre.

Énergie nucléaire :

Type d'énergie thermique qui permet de produire de l'électricité grâce à la vapeur, provenant de la fission d'atomes d'uranium-235 bombardés de neutrons. L'uranium n'est fissible qu'en présence d'un modérateur. Dans le cas de l'uranium naturel, le modérateur doit nécessairement être de l'eau lourde.
Les centrales nucléaires sont plus dispendieuses à construire et à exploiter que les centrales thermiques conventionnelles. En revanche, elles ont l'avantage de coûter moins cher en combustible et de ne produire aucune pollution atmosphérique.

Énergie primaire :

Une source d'énergie primaire est une forme d'énergie disponible dans la nature et utilisée sans transformation :

  • bois, charbon, pétrole, gaz naturel, uranium, pour les formes non renouvelables
  • hydraulique, solaire, éolienne, géothermique, marémotrice et la biomasse, pour les formes renouvelables.

Équivalent carbone :

Un kg de CO2 contient 0,2727 kg de carbone. L'émission d'un kg de CO2 vaut donc 0,2727 kg d'équivalent carbone.

Équivalent CO2 :

Désigne le potentiel de réchauffement global d'un gaz à effet de serre par équivalence avec la quantité de CO2 ayant le même potentiel de réchauffement. Le potentiel de réchauffement global du CO2 est de 1 puisque c'est le gaz étalon, et sa durée de vie dans l'atmosphère est estimée à 100 ans.

F

ligne de séparation orange

Filière BTL (Biomass To Liquids) :

Filière de production de carburants liquides à partir de biomasse : une première étape de gazéïfication qui produit du gaz de synthèse (CO+ H 2) est suivie par une synthèse Fischer-Tropsch pour produire des carburants (hydrocarbures) de synthèse.

Filtre à particules :

Le filtre à particules est un système qui permet d'éliminer quasi totalement les fines particules émises par les moteurs diesel et réputées cancérigènes.

Fischer-Tropsch :

Procédé qui transforme un gaz de synthèse (CO+ H 2) en carburant (hydrocarbures) liquide.

Forage de délinéation :

Appelé aussi forage d'appréciation, c'est un forage complémentaire, permettant de mieux connaître l'expansion géographique d'un gisement.

Forage horizontal :

Forage qui permet de réaliser un puits traversant la formation géologique riche en pétrole ou en gaz sur une plus grande distance et d'augmenter ainsi le productivité du puits. Un forage horizontal peut atteindre 2 km de longueur.

Forage Rotary :

Permet d'atteindre de grandes profondeurs dans de bonnes conditions techniques et de sécurité. La méthode consiste à utiliser des trépans à molettes dentées ou des trépans diamantés, sur lesquels on exerce une pression, tout en les faisant tourner. L'action combinée du poids et de la rotation permet aux dents des trépans à molettes d'écailler la roche ou aux trépans diamantés de strier et de détruire celle-ci.

Forage dévié :

Forage ayant fait l'objet d'une déviation volontaire pour éviter un obstacle infranchissable ou modifier sa trajectoire.

Fracturation hydraulique :

Technique utilisée pour produire des hydrocarbures à partir de formations géologiques peu perméables. Elle consiste à injecter un fluide à haute pression destiné à fissurer et micro-fissurer une roche peu perméable. A travers ces fissures, le pétrole et le gaz vont pouvoir s'écouler vers le puits de production.

Fuel ou Fioul :

Combustible liquide, plus ou moins visqueux, provenant de la distillation du pétrole. (en français : fioul)

G

ligne de séparation orange

Gaz à effet de serre (GES) :

Gaz présents en faible quantité dans l'atmosphère qui absorbent une partie de l'énergie, réémise par la Terre et la conserve dans l'atmosphère, lui permettant d'avoir une température moyenne favorable à la vie. La forte augmentation des gaz à effet de serre produits par les activités humaines est la cause principale du changement climatique. Ces gaz produits par l'activité humaine sont principalement : le gaz carbonique (CO2), le méthane (CH 4), les oxydes nitreux (N 2O), l'ozone troposphérique (O 3).

Gaz de schiste (shale gas en anglais)

Principalement composé de méthane, il est emprisonné dans des roches sédimentaires argileuses ou marneuses (schistes argileux) enfouies à des profondeurs de 2 000 à 4 000 m de la surface. Ces schistes constituent à la fois la roche mère et le réservoir. La faible perméabilité de ces roches ne permet pas une exploitation classique et nécessite l'utilisation de techniques particulières : fracturation, forage de puits horizontaux.

Gazoduc :

Canalisation destinée au transport longue distance du gaz (également appelé pipeline).

Gazole :

Carburant pour moteur Diesel (des équivalents : diesel, gasoil, gaz oil).

Géothermie :

Au sens strict : utilisation de l'énergie thermique des couches profondes de l'écorce terrestre. Plus largement : captage de la chaleur emmagasinée dans le sol à faible profondeur. L'origine de l'énergie est alors essentiellement solaire.

H

ligne de séparation orange

Hétérotrophe (voir autotrophe)

Hybride (voiture) :

Qui associe deux modes de génération de l'énergie. La formule actuellement privilégiée combine un moteur à combustion et une batterie électrique.

Hydrocraquage :

Procédé qui permet de convertir, à température élevée et sous pression d'hydrogène, des distillats lourds de pétrole en gazole et kérozène.

Hydrogène :

Corps simple, gazeux, extrêmement léger, de densité 0.071, qui se liquéfie à -252.87°C et se solidifie à -259.14°C.

Hydrogénation :

Réaction catalytique qui consiste à réduire (ou saturer) par l'hydrogène les composés organiques.

Hydrogénation des huiles végétales (ou HVO pour Hydrogenated Vegetal Oils) :

Procédé de production de biocarburants qui consiste à traiter des huiles en présence d'hydrogène pour produire des huiles paraffiniques ne contenant ni soufre ni aromatiques.

Hydrotraitement :

Procédé qui a pour but d'enlever le soufre contenu dans les fractions pétrolières légères par une réaction catalytique en présence d'hydrogène.

Hydrure métallique :

Composé chimique résultant de la combinaison de l'hydrogène à l'état gazeux avec un métal comme l'aluminium ou le lithium.

I

ligne de séparation orange

Inversion stratigraphique :

Inversions des couches terrestres. La stratigraphie permet de définir l'âge relatif d'un terrain, d'une formation rocheuse, en comparant l'ordre successif des couches qui le composent.

K

ligne de séparation orange

Kérosène :

Produit dérivé du pétrole servant de carburant pour moteurs d'avion à réaction. Incolore ou jaune pale, il est distillé entre 175 et 250°C. Également appelé carburéacteur (en anglais jet fuel).

Kyoto :

Protocole additionnel à la convention sur les changements climatiques de la conférence de Rio, adopté au terme d'une conférence internationale tenue à Kyoto (10 décembre 1997). Il fixe, pour les pays industrialisés, des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre entre 2008 et 2012, par rapport à celle de 1990.

L

ligne de séparation orange

Lipide :

Les lipides constituent la matière grasse des animaux et des végétaux. Ils ont une densité inférieure à celle de l'eau. Ils se présentent à l'état solide (cire) ou liquide (huile).

M

ligne de séparation orange

Méthanier :

Un méthanier est un navire servant à transporter du gaz naturel (ou méthane) liquéfié dans des citernes.

Mix énergétique :

Le Mix énergétique, ou bouquet énergétique, est la répartition des différentes sources d'énergie dans la consommation globale d'énergie d'un pays ou d'une zone géographique. La composition du mix énergétique varie pour chaque pays ou chaque région du monde.

Moteur Diesel :

Moteur à combustion interne dont l'allumage se produit spontanément par auto-inflammation.

N

ligne de séparation orange

Naphta :

Distillat du pétrole, le naphta est un intermédiaire entre l'essence et le kérosène (C 5-C 11 environ). Il fait partie des produits dits légers en raison de la faible masse moléculaire des hydrocarbures qui le compose. Naphta désigne souvent une coupe essence destinée au vapocraquage, unité de base de la pétrochimie.

Nappe aquifère :

Eau du sous-sol, libre de se déplacer en profondeur sous l'action de la pesanteur.

O

ligne de séparation orange

Offshore :

Offshore est un terme anglais désignant à l'origine les activités qui se déroulent au large des côtes, dont la recherche et l'exploitation de pétrole en mer.

Oléfine :

Dénomination courante des alcènes. Hydrocarbure insaturé comportant une double liaison carbone-carbone. Ces hydrocarbures n'existent pas à l'état naturel. Ils sont générés lors d'opérations de craquage des coupes pétrolières.

Oléoduc :

Canalisation (ou pipeline) servant au transport du pétrole brut, souvent sur de longues distances.

OCDE :

L'Organisation de Coopération et de Développement Economique est un cadre où les gouvernements de 30 démocraties œuvrent ensemble pour relever les défis économiques, sociaux et de gouvernance, liés à la mondialisation, ainsi que pour tirer parti des possibilités qu'elle offre.

OPEP :

L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole est le principal producteur de pétrole (41%) suivi de l'Amérique du Nord (États-unis, Canada et Mexique) 19%. L'OPEP comprend 11 pays : l'Arabie Saoudite, l'Iran, l'Iraq, Venezuela, les Émirats Arabes Unis, le Koweït, le Nigeria, la Libye, l'Indonésie, l'Algérie, le Qatar.

P

ligne de séparation orange

Peak oil :

En français pic pétrolier, désigne généralement le pic pétrolier mondial, moment où la production mondiale de pétrole cesse d'augmenter et commence à décliner à cause de l'épuisement des réserves exploitables.

Photosynthèse :

Processus qui permet aux plantes de synthétiser de la matière organique à partir de CO2 d'eau et de sels minéraux en exploitant la lumière du soleil. C'est la principale voie de transformation du carbone minéral en carbone organique.

Pipeline :

Canalisation pour le transport à distance de liquides, notamment du pétrole (oléoduc) ou de gaz (gazoduc).

Pile à combustible :

Système qui produit simultanément de l'électricité et de la chaleur à partir d'une réaction chimique entre l'oxygène de l'air et l'hydrogène. L'hydrogène est un combustible qui peut être obtenu à partir de produits pétroliers, gaz naturel, alcool ou autres combustibles. La pile à combustible, dont le principe remonte à 1839, a été utilisée dans l'industrie spatiale pour les fusées Apollo et est expérimentée aujourd'hui aussi bien pour le chauffage que les transports.

Polymère :

Un polymère est une molécule, organique ou non, constituée de l'enchaînement répété d'un même motif ou monomère.

Pouvoir Calorifique :

Appelé aussi chaleur de combustion, désigne l'énergie dégagée sous forme de chaleur (quantité de chaleur) par la réaction de combustion par l'oxygène.

Pot catalytique :

Système de dépollution des gaz d'échappement des moteurs essence. Le pot catalytique est constitué d'un réacteur, situé sur la tubulure d'échappement et contenant un catalyseur spécifique. Ce type de catalyseur étant empoisonné par le plomb, les véhicules équipés de pot catalytique doivent obligatoirement utiliser du carburant sans plomb. En France, l'équipement des véhicules essence neufs d'un pot catalytique est obligatoire depuis le 1er janvier 1993.

Propane :

Hydrocarbure gazeux C3H8 de la famille des alcanes employé comme combustible.

Puits à la roue (du) :

L'analyse de cycle de vie d'un biocarburant est dite du "puits à la roue" (ou WtW pour Well to Wheel) lorsque le bilan est fait en prenant en compte tous les éléments depuis l'extraction de la matière première jusqu'à son utilisation finale dans un véhicule.

Puits de carbone :

Un puits de carbone se définit comme un réservoir de carbone qui, pendant un temps donné, absorbe globalement plus de carbone qu'il n'en rejette. La forêt et l'océan notamment sont appelés puits de carbone car ils absorbent le carbone dans le cycle de la biosphère.

Polluants atmosphériques :

Substances solides, liquides ou gazeuses qui modifient de façon défavorable la composition de l'air ambiant.

Processus sédimentaire :

Au sein du cycle géologique, les processus sédimentaire sont constitués des différents phénomènes qui aboutissent à la sédimentation des sols : l'altération, l'érosion, le transport, le dépôt et la diagenèse. Plus spécifiquement, l'altération est la destruction de roches ignées, métamorphiques ou sédimentaires par désagrégation mécanique et décomposition chimique, voire biologique. L'altération donne naissance à une grande variété de produits: sols, débris rocheux, ions en solution dans les eaux superficielles. L'érosion correspond à l'enlèvement de ces produits d'altération des zones d'altération active et le transport est leur mouvement vers les zones de dépôt. La lithification est le résultat de processus comme la compaction, la recristallisation, la cimentation.

Pot d'oxydation :

Système de dépollution des gaz d'échappement sur les moteurs diesel. On ne parle pas de pot catalytique mais de pot d'oxydation pour les moteurs diesel. En France, l'équipement des véhicules diesel neufs d'un pot d'oxydation est obligatoire depuis le 1er janvier 1997.

R

ligne de séparation orange

Roche couverture :

Roche imperméable qui empêche le pétrole et le gaz naturel de poursuivre leur migration vers la surface. Voir le schéma.

Roche mère :

Roche dans laquelle se forment les hydrocarbures, pétrole et gaz naturel, issus de la transformation de sédiments riches en matières organiques qui se sont déposés généralement sur des fonds océaniques. Voir le schéma.

Roche réservoir :

Située sous la roche couverture, c'est une roche poreuse et perméable dans laquelle s'accumule de grandes quantités de pétrole et de gaz naturel migrant à partir de la roche mère. Voir le schéma.

Roche sédimentaire :

Roche formée par l'accumulation de sédiments, suite à l'action de l'eau ou de l'air. Le calcaire est une roche sédimentaire.

S

ligne de séparation orange

Sédiments :

Dépôt meuble laissé par les eaux, le vent et les autres agents d'érosion. Selon son origine, ce dépôt peut être marin, fluviatile, lacustre ou glacière.

Simulation de bassin :

La simulation de bassin a pour objectif d'améliorer la connaissance du sous sol en retraçant son histoire. Le principe est de modéliser l'évolution d'un bassin sédimentaire depuis le début de sa formation jusqu'à aujourd'hui pour obtenir des informations qualitatives et quantitatives sur les fluides contenus dans les roches sédimentaires.

Simulation de réservoir :

La simulation de réservoir est utilisée pour bâtir le programme de développement d'un champ (nombre de puits, récupération assistée, production attendue). Cela consiste à prédire le comportement des fluides (pétrole, eau et gaz) dans un milieu poreux (roche réservoir) à l'aide de modèles numériques.

Simulation numérique :

La simulation numérique permet, à l'aide de codes de calculs et d'outils informatiques, de représenter virtuellement un phénomène ou un objet réel afin d'étudier son fonctionnement et de prévoir son évolution dans le temps.

Sismique 3D :

Technique d'investigation du sous-sol en trois dimensions, grâce à l'émission d'ondes depuis la surface. Ces ondes révèlent des couches de caractéristiques différentes et identifient des obstacles avec une très grande finesse. Cette technique d'exploration permet d'implanter les forages avec de bien meilleures chances de succès.

Sismique réflexion :

La sismique réflexion est une méthode visant à obtenir une image continue et détaillée de l'extension structurale horizontale et verticale des différents horizons géologiques.

Synthèse Fischer-Tropsch :

Réaction qui transforme un gaz de synthèse (CO+H 2) en carburant (hydrocarbure) liquide.

T

ligne de séparation orange

Trépan :

Outil utilisé par les foreurs pour la désagrégation mécanique des roches en vue de pénétrer progressivement dans le sous-sol. Le trépan permet de creuser un trou circulaire de diamètre constant.

Tonne équivalent pétrole (TEP) :

La tonne d'équivalent pétrole (TEP) est une unité de mesure de l'énergie couramment utilisée par les économistes pour comparer les énergies entre elles. L'énergie dégagée par la combustion d'une tonne de pétrole moyen représente environ 11 600 kWh.
Les Anglo-Saxons utilisent également le baril équivalent pétrole, ou BOE (barrel of oil equivalent) qui équivaut 0,135 tep environ, selon l'équivalence. 1 tep = 7,3 barils environ (le baril étant une mesure de capacité valant 159 litres).

V

ligne de séparation orange

Vecteur énergétique :

Moyen de transport de l'énergie. Le principal est l'électricité, mais il est également possible d'utiliser l'hydrogène ou bien des fluides dits caloporteurs, c'est à dire capables d'emmagasiner de la chaleur pour la restituer ensuite.

Vilebrequin (moteur) :

Pièce de moteur qui transforme le mouvement rectiligne non uniforme des pistons en un mouvement continu de rotation. >> Plus d'info sur Wikipédia.

W

ligne de séparation orange

Well to Wheel (WtW) :

L'analyse de cycle de vie d'un biocarburant est dite du "puits à la roue" (ou WtW pour Well to Wheel) lorsque le bilan est fait en prenant en compte ces éléments depuis l'extraction de la matière première jusqu'à son utilisation finale dans un véhicule.

Z

ligne de séparation orange

Zone sédimentaire :

Sol qui a le caractère d'un sédiment : sol ou roche formé par le dépôt, plus ou moins continu, de matériaux prélevés sur les continents, après altération des roches préexistantes, transport par des agents mécaniques externes (eau ou vent) et diagenèse (voir processus sédimentaire).

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page

Axes de recherche d'IFP Energies nouvelles

Assurer l'approvisionnement en énergie des transports tout en protégeant la planète est l'un des grands enjeux des prochaines décennies.
IFP Energies nouvelles donne dans cet Espace les clés d'un problème complexe et présente l'état d'avancement des recherches qu'il a engagées pour pouvoir répondre à cet enjeu.