Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Les clés pour comprendre > Les sources d'énergie > Les hydrocarbures non conventionnels > Les différents types d'hydrocarbures liquides non conventionnels

Les différents types d'hydrocarbures liquides non conventionnels

Plusieurs types d'hydrocarbures liquides, ou pétroles, sont dits non conventionnels :

  • les pétroles non conventionnels contenus dans une roche réservoir (Tight oils, pétroles lourds ou extra-lourds, sables bitumineux) ;
  • les pétroles non conventionnels contenus dans une roche mère (schistes bitumineux, pétrole de schiste).

+
 
+

Les pétroles non conventionnels contenus
dans une roche réservoir
Les pétroles non conventionnels contenus
dans une roche-mère

Les pétroles non conventionnels contenus dans une roche réservoir

"Tight oils" :
Ce sont des pétroles contenus dans des réservoirs de mauvaise qualité généralement interstratifiés dans les niveaux de roche-mères.
Ils sont appelés "Tight" (compacts) par abus de langage et raccourcissement de l'expression "huiles de réservoirs compacts".

Les pétroles lourds ou extra-lourds :
Ces pétroles sont appelés lourds du fait de leur forte densité et de leur très forte viscosité qui rend impossible une extraction classique, et cela même s'ils sont contenus dans des réservoirs de bonne qualité. Dans la majorité des cas, il s'agit de gisements autrefois conventionnels dont le pétrole a été altéré par une intense activité bactérienne. Les principales réserves de pétroles lourds ou extra-lourds se situent au Venezuela.

Les sables bitumineux :
Les sables bitumineux sont composés de sable et de bitume ; ils forment un mélange d'hydrocarbures très visqueux, voire solide à température ambiante. Là encore, on peut penser qu'il s'agit d'un gisement conventionnel qui a été porté en surface par l'érosion ou par des mouvements tectoniques. L'altération bactérienne est encore plus importante que pour les pétroles lourds ou extra-lourds. Les principales réserves de sables bitumineux se trouvent au Canada.

Les pétroles non conventionnels contenus dans une roche-mère

Une roche-mère est généralement une roche argileuse présentant un aspect feuilleté, d'où son appellation de "schiste" et les expressions "huile et gaz de schiste".

Les schistes bitumineux (Oil shales) :
Les schistes bitumineux consistent en une roche-mère de très bonne qualité, mais qui n'a pas été suffisamment enfouie pour que la matière organique se transforme en pétrole.
On exploite ces schistes en carrières ou en mines, puis on chauffe ces roches à fortes températures (450° C) pour recueillir l'huile produite (on fait ce que la nature n'a pas encore eu l'occasion de faire). Le rendement énergétique de ce type de pétrole non conventionnel n'est pas bon, une grande partie de l'énergie produite servant à chauffer la roche. De plus, l'impact environnemental tant sur le paysage (carrières, terrils de mines) que sur la consommation d'eau ou le rejet de gaz à effet de serre est important. La production de ce type de pétrole est extrêmement faible et n'a connu un développement notable que dans les périodes de crise, c'est le fameux "pétrole de guerre".

Les pétroles de schistes (shaly oil) :
L'enfouissement de la roche-mère a été suffisant pour transformer la matière organique en hydrocarbures liquides, mais ceux-ci sont restés totalement ou partiellement piégés dans la roche-mère. L'exploitation de ces hydrocarbures liquides piégés dans un milieu non poreux et imperméable nécessite l'utilisation de techniques particulières : forages horizontaux et fracturation hydraulique. L'exploitation de ces pétroles de schiste n'a été rendue possible que par les avancées technologiques mises au point sur les gaz de schiste.
Actuellement, seuls les bassins de Williston (à cheval sur les USA et le Canada) et d'Eagleford (Texas) produisent ce type d'hydrocarbure non conventionnel ; la production a commencé au début des années 2000 et se développe très rapidement.
Le succès de ce type de production a amené les compagnies pétrolières à s'intéresser à d'autres bassins sédimentaires, et notamment au bassin Parisien.

 

 

+ Zoom : Les gaz de schistes ("shale gas")

Roland Vially, géologue à IFP Energies nouvelles - Juillet 2012

 

+ Publications > Etudes disponibles : "Hydrocarbures de roche-mère - État des lieux"

Roland Vially, Guy Maisonnier, Thierry Rouaud - IFP Energies nouvelles - Janvier 2013

 

Retour au sommaire "Les hydrocarbures non conventionnels"

 

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page

Film « Gaz de Schiste »

> voir le film (produit par le GEP/AFTP - 16 min.)