Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Les grands débats > Quel avenir pour les biocarburants ? > La fabrication des biocarburants : 3 générations > La 2e génération de biocarburants : utiliser des ressources non alimentaires

La 2e génération de biocarburants : utiliser des ressources non alimentaires

Nouveaux procédés de fabrication

Pour augmenter la quantité de biocarburants disponible, on a recours à de nouvelles ressources issues de végétaux non alimentaires : résidus agricoles, déchets forestiers, plantes non comestibles.

Cette 2 e génération, qui est en cours de développement, concerne les 2 filières – éthanol et biodiesel – avec des technologies différentes, plus élaborées que celles utilisées dans la 1 re génération de biocarburants :
 
- la production par voie thermochimique
 
- la production par voie biochimique

Les plantes dédiées à la production de biocarburants de 2 e génération

Si la deuxième génération de biocarburants utilise des résidus végétaux, elle s’oriente aussi vers certaines plantes qui seraient cultivées uniquement pour la production d’éthanol ou de biodiesel. Ces plantes sont non comestibles.

- Le Miscanthus Giganteus, ou « herbe à éléphant », qui pousse en Asie (mais commence à être cultivé en Europe) et peut atteindre une hauteur de 4 m. Il pousse facilement, même dans des sols pollués par certains métaux, et se montre très résistant.

- Le Switchgrass, ou « Panic érigé », est originaire des grandes plaines de l’ouest de l’Amérique du nord. Il est peu exigeant en eau et peu sensible aux maladies.

- Le Peuplier à courte rotation, récolté avec un cycle de 2 à 5 ans sur une durée de vie allant de 10 à 20 ans

>> Retour au sommaire "La fabrication des biocarburants : 3 générations"

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page