Recherche
Accès direct
Accueil

Quel impact sur l’environnement ?

Impact sur l'environnement

Du champ à la roue

Pour établir le bilan environnemental complet et exhaustif d’un biocarburant, il faut prendre en compte chaque étape de production, depuis l'obtention de la matière première - la culture de la plante dans le cas des biocarburants - jusqu'à son utilisation finale dans un véhicule, en passant par la fabrication proprement dite.

En ce sens, la fabrication des biocarburants a bien sûr des impacts sur l'environnement, puisque les cultures sont produites non pas de façon biologique mais traditionnelle, avec ce que cela suppose en matière de consommation d'énergie dans les engins agricoles et d'utilisation d'engrais, d'eau, etc.

Toutefois, le bilan énergétique et environnemental des biocarburants varie sensiblement selon les filières, en fonction de :

- l’espèce végétale utilisée,
- la région de production et la région de consommation (transport),
- le mode de production agricole,
- le mode de production industriel.

Du positif au négatif : ce qui fait la différence

Si l’on considère, par exemple, les filières de production d'éthanol, le meilleur résultat environnemental est obtenu à partir de la canne à sucre, puisque la bagasse (résidu fibreux de la canne à sucre) est utilisée pour générer la chaleur nécessaire à l'étape de distillation. En revanche, si du charbon est utilisé pour l'étape de distillation, il est évident que le bilan environnemental devient négatif. De même, l'impact sera négatif si la production de biocarburants :

- entraîne un changement brutal d'usage des sols, comme une déforestation massive (les forêts étant de véritables systèmes de captage/stockage de CO 2),

- ou requiert de trop grandes quantités d'eau.

Ainsi, à partir du moment où les biocarburants sont exploités de façon raisonnée, ces bilans environnementaux sont positifs, et les émissions de gaz à effet de serre exprimées en équivalent CO 2 sont réduites par rapport aux carburants pétroliers.

Vers des biocarburants durables
Il faut donc s'assurer que, sur le plan des émissions de gaz à effet de serre, des consommations d'énergie et des autres impacts environnementaux, notamment sur l'eau et les sols, les filières biocarburants sont vertueuses et permettent bien d'améliorer le bilan environnemental par rapport aux carburants pétroliers. Seuls les biocarburants compatibles avec un développement durable doivent être encouragés.

Cycle de vie et analyse du cycle de vie

Le cycle de vie d'un produit prend en compte toutes les activités qui entrent en jeu dans la fabrication, l'utilisation, le transport et l'élimination de ce produit. Le cycle de vie est généralement illustré comme une série d'étapes, depuis la production (extraction et récolte des matières premières) jusqu'à l’évacuation finale (élimination ou valorisation), en passant par la fabrication, l'emballage, le transport, la consommation et le recyclage ou l’élimination.

L’analyse de cycle de vie (ACV) est une méthode d'évaluation des impacts sur l'environnement ayant pour objectif de réaliser le bilan environnemental d'un produit ou d'un procédé en tenant compte de toutes les consommations d'énergie et de toutes les émissions de gaz à effet de serre directes ou indirectes.

>> Retour au sommaire "Les biocarburants et l'environnement"

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page