Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Tous les Zooms > IFPEN et la transition énergétique

IFPEN et la transition énergétique

octobre 2013

Pour le GIEC, le réchauffement climatique est sans équivoque; la quantité de neige et de glace a diminué, le niveau des océans s'élève et la concentration de gaz à effet de serre augmente. Face à cette situation qui menace notre planète, s'engager dans la transition énergétique est une nécessité.

Entretien avec Olivier Appert, Président d'IFP Energies nouvelles

Olivier Appert
  • La transition énergétique est-elle un passage obligé ?

O. A. : Au regard des problèmes environnementaux que connaît la planète, et notamment ceux liés au changement climatique, tout le monde s'accorde sur la nécessité d'engager une transition vers un système énergétique durable.

Nous sommes en effet face à deux défis : répondre à une demande d'énergie qui va continuer à augmenter ( + 40 % d'ici à 2035)
 et réduire les émissions de gaz à effet de serre d'un facteur deux d'ici à 2050. Compte tenu de l'inertie du système énergétique, il est illusoire de penser relever ces deux défis et parvenir à une économie décarbonée libérée des énergies fossiles, à court terme. Cette transition durera plusieurs décennies, le temps que les énergies nouvelles prennent le relais des hydrocarbures.

  • Comment se traduit cette transition ?

O. A. : Il s'agit de mettre en place un mix énergétique qui permette de répondre à la demande sans aggraver le bilan carbone de la planète. Il faut donc agir à deux niveaux :

- Développer les énergies renouvelables. Elles occuperont une place croissante dans le mix énergétique mais elles ne peuvent, à court terme, remplacer massivement les énergies fossiles pour des raisons à la fois techniques, économiques et d'acceptabilité du public.

- Rendre plus propre et économe l'utilisation des énergies fossiles qui continueront de jouer un rôle mais verront leur part progressivement diminuer. Cela passe par l'amélioration de l'efficacité énergétique, c'est- à- dire des moteurs moins gourmands, des chaudières plus sobres, des procédés industriels plus performants, etc. Un enjeu important qui devrait nous permettre de réduire de 12 % notre consommation d'énergie d'ici à 2035.

  • Quels sont les défis à relever pour mettre en place ce mix énergétique ?

O. A. : Pour développer les énergies renouvelables et les technologies de production ou d'utilisation associées, il faut relever trois défis majeurs :

- le caractère intermittent de ces énergies, d'où la nécessité de pouvoir stocker massivement l'énergie produite mais aussi de l'introduire dans le réseau électrique à la demande,

- leur acceptabilité sociétale (gestion/prévention des risques et des nuisances), tant du point de vue de leur production, de leur stockage que de leur usage.

- leur mise à disposition à un coût acceptable.

La mise en place d'un mix énergétique suppose également des changements majeurs dans les modes de consommation et les comportements individuels et collectifs.

  • Quel est le rôle d'IFPEN dans la mise en œuvre de cette transition ?

O. A. : La transition énergétique est au cœur des programmes de recherche d'IFPEN. Nous travaillons sur ses deux leviers : améliorer l'utilisation des hydrocarbures et développer les énergies nouvelles. Nous envisageons la transition avec pragmatisme, en réalisant dès à présent des progrès sur les technologies actuelles tout en préparant les grands sauts de demain.

A titre d'exemple, dans le domaine des transports nous continuons d' améliorer les moteurs traditionnels pour lesquels des gains en consommation sont encore possible tout en travaillant sur les véhicules hybrides et électriques de demain.

De même, après avoir été pionnier dans la mise au point de la 1re génération de biocarburants, IFPEN travaille sur les biocarburants du futur issus de pailles de céréales ou de résidus forestiers, et s'intéresse à plus long terme aux algues pour produire des carburants. Il y a aussi le domaine des énergies marines qu'IFPEN investigue en s'appuyant sur ses compétences dans l'offshore pétrolier et le contrôle moteur.

Par ailleurs,  IFPEN apporte son expertise scientifique et technique pour éclairer le débat sur la transition. IFPEN est l'un des interlocuteurs des pouvoirs publics dans leur réflexion sur la transition énergétique. Ainsi nos experts sont auditionnés régulièrement, avec d'autres organismes de recherche et des industriels.

 

 

+ Actualités > La bio-économie, une stratégie d'avenir ? (Mars 2013)
+ Les clés pour comprendre > Les sources d'énergies
+ Les clés pour comprendre > Le stockage massif de l'énergie
+ Les grands débats > Comment gérer la transition énergétique ?
+ Axes de recherche > Un siècle de transition
Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page

Chiffre clé

+ 0,85 °C

C'est l' augmentation de la température moyenne à la surface de la planète et des océans observée sur la période 1880-2012, selon le dernier rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).