English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > IFPEN > Nous rejoindre > Témoignages > Témoignage de Patricia ANSELMI

Témoignage de Patricia ANSELMI

Ingénieur en Techniques d'Applications énergétiques

Études d'ingénierie mécanique au Venezuela. Puis 1 an en France à IFP School (cycle moteurs à combustion interne)

Patricia Anselmi

Localisation : site de Rueil-Malmaison

Pourquoi avoir choisi IFP Energies nouvelles ?

Après l'obtention de mon diplôme d'ingénieur au Venezuela en 2002, je désirais venir étudier en France à l'École du pétrole et des moteurs de IFPEN, pour les formations qu'elle dispensait, complémentaires avec mon parcours académique antérieur.

A la suite de mon année de formation à l'École du pétrole et des moteurs, je suis partie travailler en Autriche dans le développement industriel, chez AVL LIST GMBH . En 2005, désirant intégrer un centre de recherche, je me suis logiquement tournée vers IFPEN, que j'avais pu découvrir à travers l'École. J'y suis entrée en octobre 2005 dans le cadre d'un CDI en techniques d'applications énergétiques.

En quoi consiste votre métier ?

Depuis mon entrée à IFPEN, mon métier a beaucoup évolué. J'ai eu des responsabilités en tant qu'ingénieur de recherche dans trois domaines : la calibration, les applications technologiques à travers des prototypes moteurs, et aujourd'hui l'analyse de la combustion.

Concrètement, ce travail consiste à définir des programmes d'expérimentation pour étudier la combustion, dans le respect des objectifs du projet de recherche concerné. Cette phase est suivie du post-traitement des résultats, puis de leur analyse technique.

Décrivez-nous une journée type.

Il n'y a pas vraiment de journée type, mais généralement la moitié de mon temps est consacrée à un travail de veille et de bibliographie, afin de proposer de nouveaux thèmes de recherche et d'enrichir l'analyse des projets en cours. La seconde moitié est dédiée au suivi des essais en banc moteur pour pouvoir être réactive face aux résultats obtenus.

Ces deux activités me permettent de faire partie d'une équipe de travail, composée du chef de projet, du technicien d'essais et de l'ingénieur de recherche. Les échanges avec le chef de projet sont un moyen d'enrichir les analyses en y confrontant son expérience ; quant à l'expertise du technicien sur le terrain, elle est indispensable à la bonne qualité des résultats.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

Chaque jour mon travail me conduit à me poser de nouvelles questions et j'étudie des problématiques d'actualité comme par exemple l'économie d'énergie dans les moteurs et la réduction des émissions de CO2. Le travail est par conséquent varié et très gratifiant car une bonne partie des projets aboutissent, le cas échéant, à une application automobile.

Quelles sont les qualités indispensables pour faire votre métier ?

Bien sûr il faut être autonome et persévérant, les premiers résultats n'étant que le début d'un long processus. La rigueur est aussi une qualité nécessaire, afin de pouvoir définir des méthodologies de travail pour aboutir à des résultats pertinents. Enfin, une bonne gestion du temps est recommandée pour alterner les périodes de recherche avec les périodes d'analyse en laboratoire.

Comment voyez-vous votre évolution ?

Je désire continuer à travailler dans la recherche fondamentale au sein de la Direction Techniques d'Applications énergétiques. Je n'en suis qu'au début et il reste tant à apprendre et à découvrir !

ligne de séparation orange

En savoir plus sur la direction de recherche Techniques d’applications énergétiques


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page