English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > IFPEN > Nous rejoindre > Témoignages > Témoignage de Rémy DESCHAMPS

Témoignage de Rémy DESCHAMPS

Ingénieur à la direction Géosciences

Diplômé de l'Institut géologique Albert-de-Lapparent (IGAL) de Beauvais

Remy Deschamps

Localisation : site de Rueil-Malmaison

Comment êtes-vous arrivé à IFP Energies nouvelles ?

Titulaire d'un BTS en géologie appliquée, je souhaitais travailler dans le domaine pétrolier.
Le choix d'une entreprise était relativement restreint et c'est le rayonnement international d'IFPEN dans le domaine de la géologie qui m'a attiré. J'ai adressé une candidature spontanée et j'ai commencé à travailler en 2000 en tant que technicien sédimentologue.
Après six années passées à ce poste, je souhaitais évoluer professionnellement : encouragé par ma hiérarchie, j'ai pu constituer un dossier pour suivre une formation d'ingénieur que les ressources humaines ont acceptée de financer. J'ai donc effectué deux années d'études à l'Institut géologique Albert-de-Lapparent, puis complété cette formation par une année de spécialisation dans le cycle Reservoir Geoscience and Engineering à l'École du pétrole et des moteurs. À présent, je travaille au département de Stratigraphie et Sédimentologie de la direction Géosciences.

En quoi consiste votre métier ?

En liaison avec ses priorités stratégiques, IFPEN met au point des logiciels de modélisation du stockage du CO2 dans le sous-sol prenant en compte les réactions du CO2 avec les roches et les fluides en place. Les équipes développent également des techniques de caractérisation, de simulation et de monitoring pour améliorer la récupération des gisements pétroliers.
Mon travail consiste, en amont de la programmation des logiciels, à mettre en place, à partir des données d'affleurement et des campagnes pétrolières sismiques, des paramètres géostatiques pour modéliser des réservoirs fossiles et comprendre leur architecture et leur comportement en fonction des fluides qu'on injecte.
On peut ensuite en déduire des lois, qui pourront être utilisées à la fois pour étudier l'injection du CO2 et aussi pour permettre aux pétroliers d'avoir une description plus fine des gisements pour en optimiser la production.
Pour mettre au point tous ces paramètres, je travaille en étroite collaboration à la fois avec d'autres directions de IFPEN et avec des partenaires externes dans le cadre de consortiums.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

Je pense qu'on ne devient pas géologue par hasard : c'est avant tout mon goût pour le travail sur le terrain qui me passionne, ce qui représente approximativement un mois par an.
Mais j'apprécie aussi de pouvoir travailler avec des équipes pluridisciplinaires pour confronter des approches scientifiques différentes afin de trouver des solutions communes à un même problème. Ces échanges permettent également de percevoir le large spectre des compétences scientifiques d'IFPEN, ce qui est à la fois source d'enrichissement et qui laisse la possibilité d'évoluer vers des domaines qu'on ne pensait pas obligatoirement accessibles.
De plus, j'apprécie tout particulièrement de pouvoir suivre toute la chaîne d'un produit logiciel depuis sa conception jusqu'à son utilisation finale.
Enfin, IFPEN ayant une renommées internationale en géosciences, nous sommes souvent sollicités, par des industriels et d'autres centres de recherche, pour notre expertise. Cela met en avant nos compétences et les enrichit.

Quelles qualités sont indispensables dans votre métier ?

Il faut bien sûr avoir les compétences techniques du domaine, mais également être curieux, ouvert aux autres et aux nouvelles idées, aimer chercher et se documenter. Il faut également une bonne capacité à travailler en équipe et le sens de l'autonomie pour naviguer efficacement entre recherches appliquée et fondamentale.
En effet, si généralement les projets de l'IFP sont à finalité industrielle avec des délais précis et des objectifs à atteindre, les chercheurs disposent néanmoins d'une réelle liberté pour investiguer différentes voies possibles afin d'aboutir aux résultats.

Comment voyez-vous votre évolution ?

Quand on travaille en s'associant avec d'autres équipes, il y a des rencontres qui se produisent et des idées qui peuvent émerger. J'aimerais pouvoir monter des collaborations avec des partenaires industriels et universitaires pour construire de nouveaux projets.

ligne de séparation orange

En savoir plus sur la direction de recherche Géosciences


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page