Accueil
Accueil > Publications > Etudes disponibles

Etudes disponibles

IFPEN réalise des études technico-économiques dans le domaine de l'énergie. Ces études sont réalisées par l'équipe d'ingénieurs économistes de la Direction Economie et Veille d'IFPEN qui ont des compétences relevant à la fois des sciences de l'ingénieur, et des sciences économiques.
 
Ces études sont de différents types :

  • Analyses technico-économiques, compétitivité économique
  • Etudes de marché, validation des potentiels d'un nouveau produit et/ou d'une nouvelle technologie
  • Economie des filières industrielles
  • Evaluation Environnementale : Analyses de cycle de vie tenant compte des performances techniques, mais aussi économiques, environnementales et industrielles de l'ensemble du processus de production d'une technologie
  • Scénarios énergétiques, enjeux de règlementation et fonctionnement des marchés,
  • Analyse des coûts et effets d'instruments politiques sur une filière, un secteur.

 

• Notes de synthèse Panorama 2014

Chaque année, un dossier de notes de synthèse, rédigées par des experts d'IFP Energies nouvelles, complète les interventions du Colloque Panorama.
 
> Panorama 2014 : "Biomasse pour l'énergie et la chimie"

 

• Les investissements en exploration-production et raffinage - 2013

IFP Energies nouvelles - Octobre 2013

IFPEN publie son rapport annuel sur l'évolution des investissements en 2013 dans le domaine des hydrocarbures.
       - Évolutions des prix du pétrole et du gaz
       - Exploration Production : une nouvelle année de croissance
       - Principaux marchés du secteur parapétrolier amont
       - Raffinage : à la recherche de nouveaux équilibres
 

Télécharger l'étude :

 

Présentation de l'étude / chiffres clés :

 

 

• Notes de synthèse Panorama 2013

> Panorama 2013 : "Stockage massif de l'énergie - Un impératif pour réussir le mix énergétique de demain ?"

 

• Hydrocarbures de roche-mère - État des lieux

Roland Vially, Guy Maisonnier, Thierry Rouaud - IFP Energies nouvelles - Janvier 2013

Alors que le monde se faisait à l'idée d'une raréfaction des énergies fossiles et de leur renchérissement inéluctable, voici qu'aux États-Unis l'exploitation des huiles et gaz de schiste (encore appelés hydrocarbures de roches-mères) est en train de changer la donne : les États-Unis, premier pays consommateur d'énergie, réduisent leurs importations, envisagent à terme de devenir exportateurs et le gaz y est devenu quatre fois moins cher qu'en Europe.
 
Cette nouvelle situation, bouleversant la géopolitique énergétique, résulte de l'utilisation à grande échelle de technologies de forage et de production permettant d'exploiter et valoriser directement les roches-mères et plus largement les réservoirs compacts.
 
Changement de paradigme donc ? Sources des réservoirs conventionnels de pétrole ou de gaz, les roches-mères ont longtemps été considérées comme inexploitables. Avec l'évolution des technologies, ce n'est plus le cas à présent et les ressources pétrolières et gazières sont à reconsidérer. Des pays, tels que la France, mal pourvus de réservoirs conventionnels, pourraient recéler des ressources significatives ; d'autres, tels que l'Argentine, aux ressources conventionnelles déclinantes, s'organisent pour tirer profit de ces nouvelles ressources.
 
Si l'avènement des gaz non conventionnels induit un changement de concept, avec en particulier un renouvellement des ressources potentielles et de la géopolitique énergétique ainsi qu'une modification des jeux d'acteurs, il ne doit pas pour autant remettre en cause la nécessité d'opérer une transition énergétique dans les décennies à venir. Bien au contraire, ces nouvelles ressources peuvent être regardées comme une opportunité pour opérer cette transition de façon sereine et maîtrisée. La transition énergétique est indispensable et, compte tenu de l'inertie du renouvellement des systèmes énergétiques, elle ne pourra être menée à bien de façon abrupte.
 
L'apport de ces nouvelles ressources, propres à diversifier l'accès aux énergies fossiles, permet une contribution “domestique” au mix énergétique. Pour les pays occidentaux, l'exploitation des roches-mères représente donc une réelle opportunité pour envisager plus sereinement et avec moins de contingences, les investissements nécessaires à la mise en place d'infrastructures supportant le déploiement de nouvelles technologies d'énergie.
 
Ce rapport tente de donner au lecteur les éléments de compréhension de ce puzzle.
 
Dans le premier chapitre, les bases et les différents types d'hydrocarbures conventionnels et non conventionnels sont définis et expliqués ; les deuxième et troisième chapitres sont consacrés aux techniques de production des huiles et gaz de schiste et à l'impact environnemental de leur mise en exploitation. Puis, les chapitres 4 à 6 s'intéressent respectivement à l‘estimation des ressources que peuvent représenter ces huiles et gaz de schiste, à leur répartition dans le monde et à leurs impacts sur les marchés internationaux du pétrole et du gaz.
 
Télécharger le rapport :


 

 

• Les investissements en exploration-production et raffinage en 2012

IFP Energies nouvelles - Octobre 2012

IFPEN publie son rapport annuel sur l'évolution des investissements en 2012 dans le domaine des hydrocarbures. Le mot "contraste" est celui qui vient à l'esprit quand on examine cette évolution : contraste entre un secteur exploration-production florissant et un secteur du raffinage qui marque le pas.
 
Malgré un contexte économique incertain, les investissements en exploration-production continuent d'augmenter à un rythme soutenu. L'activité connait des niveaux record dans tous les domaines (activité géophysique, forage, construction offshore) avec une hausse globale de 13 %. Amorcée en 2010, cette tendance haussière va probablement se poursuivre au même rythme en 2013.
 
Le secteur de l'exploitation offshore (en mer) est particulièrement florissant : ainsi le chiffre d'affaires de la construction offshore (pipelines, plateformes flottantes, etc.) devrait augmenter de 14 % en 2012.
 
Côté raffinage, après une année 2011 plutôt encourageante, les investissements ne progressent que très modestement, tirés uniquement par l'Asie et le Moyen-Orient et dans une moindre mesure par l'Amérique du Sud. Ceci est lié à l'évolution de la demande qui continue d'augmenter dans ces régions alors qu'elle diminue dans les pays industrialisés.
Les capacités de raffinage poursuivent leur progression en Asie Pacifique et au Moyen Orient, le Brésil devrait à moyen terme faire de même. Dans les pays industrialisés principalement aux États Unis, Europe et Japon les capacités stagnent voire diminuent. Les perspectives laissent entrevoir la poursuite de cette tendance.

Télécharger l'étude :

 

Présentation de l'étude / chiffres clés :

 

 

• Les cahiers de l'économie

La collection "Les cahiers de l'économie" a pour objectif de présenter des travaux réalisés à IFP Energies nouvelles et à IFP School, travaux de recherche ou notes de synthèse en économie, finance et gestion.
>>> Consulter et télécharger les études

 

• Évaluer les usages énergétiques de la biomasse

Publication des résultats du projet ANR BIOMAP (2008-2010)- Juillet 2010 - Les partenaires du projet ANR Biomap viennent de publier un guide méthodologique pour l'évaluation des futures filières bioénergies (production de chaleur, d'électricité et de carburants à partir de biomasse végétale). Coordonné par IFP Energies nouvelles et impliquant Air Liquide, le GIE Arvalis/Onidol, le CEA, EDF, FCBA, l'Ineris, PSA Peugeot Citroën, Renault, Sita France et Total, le projet Biomap visait à appliquer et à consolider la méthodologie d'évaluation des filières bioénergies mise en place dans le cadre du projet ANR Anabio (2006/2007).
Du fait du développement rapide des filières bioénergies, il est indispensable de disposer d'outils d'évaluation et de comparaison fiables de leurs impacts socio-économiques et environnementaux. Pour répondre à ce besoin, le projet Anabio avait défini un premier cadre méthodologique commun pour l'évaluation de ces impacts. Son successeur Biomap a été lancé en 2008 dans le but de tester cette méthodologie sur des études de cas et de préciser, ainsi, son applicabilité.
Biomap a apporté des compléments significatifs à la méthodologie Anabio initiale en améliorant notamment la prise en compte des aspects sociaux et sécurité ainsi que l'évaluation des gisements disponibles de biomasse. Par ailleurs, les résultats des études de cas constituent une base de connaissances sur les impacts des filières bioénergies.
La diffusion publique des documents produits - guides méthodologiques et logigramme (description du processus d'évaluation) – devrait permettre de créer un large réseau d'utilisateurs et d'enrichir la base de connaissances résultant du projet.
Pour plus d'informations :
>> ANABIO / BIOMAP : un guide pour l'évaluation multicritères de filières bioénergies

 

• Impacts sur l'eau du développement des biocarburants à l'horizon 2030

Publication de l'étude CLIP réalisée par IFP Energies nouvelles et le Laboratoire Trèfle - Février 2010 - 98 pages
Le développement des biocarburants pose des questions importantes du point de vue de leurs impacts potentiels sur l'environnement. Outre les bilans énergétiques et en termes de gaz à effet de serre, la mesure des impacts sur les milieux aquatiques constitue un enjeu majeur de l'évaluation des filières biocarburants, à l'heure où la directive cadre européenne sur l'eau impose d'atteindre le "bon état écologique" des cours d'eau et des nappes souterraines.
La présente étude réalisée par IFP Energies nouvelles et le Laboratoire Trèfle, avec le soutien financier des agences de l'eau Adour-Garonne et Seine-Normandie, de Total et de Veolia Environnement, vise à mesurer l'influence du développement de certaines cultures destinées à la production de biocarburants sur les ressources en eau, tant en termes de quantité que de qualité. De portée nationale, l'étude s'attache en particulier aux cas de deux grands bassins hydrographiques, Adour-Garonne et Seine Normandie.
>> En savoir plus / Télécharger l'étude
>> les Etudes du CLIP sont publiées dans Les Cahiers du CLIP

 

• État des lieux et potentiel du biométhane carburant

Synthèse d'une étude réalisée par ADEME, AFGNV, ATEE Club Biogaz, GDF SUEZ, IFP Energies nouvelles, MEEDDAT - Novembre 2008
Ce document de 8 pages présente les filières de production du biométhane carburant et les ressources à mobiliser pour ces productions.Le potentiel de chaque type de ressource et les coûts de production associés sont détaillés.
Enfin, l'impact de ce biocarburant gazeux sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre est évalué.

Télécharger :

Espace Découverte

Si vous avez envie de comprendre quels sont les enjeux énergétiques du 21ème siècle pour un développement durable de notre planète,

Liste de liens

  • Imprimer la page