FacebookTwitterLinkedInImprimer

Surveillance environnementale
CONTEXTE ET ENJEUX

En 2018, les exigences environnementales ont été renforcées au niveau mondial afin de contenir la hausse des températures moyennes en deçà de 2°C d’ici la fin du siècle. Cet objectif ambitieux nécessitera une baisse de plus de 40 % des émissions mondiales de CO2 d’ici à 2040 et une accélération de l’engagement des États dans la transition énergétique.

La surveillance est un enjeu essentiel pour déterminer si la qualité de l’environnement s’améliore ou se détériore, et pour suivre l’impact éventuel des filières des nouvelles technologies de l’énergie. Elle concerne donc différents domaines :

  • le changement climatique via le nécessaire inventaire des gaz à effet de serre qui s'accumulent dans l'atmosphère,
  • la qualité de l'air, pour laquelle l'enjeu est de déterminer les concentrations et les expositions aux différents polluants,
  • la surveillance des stockages souterrains et des usages du sous-sol, qui requiert des méthodologies et technologies combinées du sous-sol profond à l’atmosphère.


En matière d’usage du sous-sol, le développement à l’échelle industrielle des nouvelles filières :

Les installations classées pour la protection de l'environnement (sites industriels, centres d'enfouissement des déchets, exploitations agricoles) sont contrôlées par les exploitants eux-mêmes. La surveillance plus globale de la qualité de l'air autour des centres urbains, impactée par la circulation routière, le chauffage ou encore la concentration des industries, est confiée à des organismes régionaux qui assurent la collecte des données et font un reporting à l'État, pour prise de décision s’il y a lieu.

 

Fournir des méthodologies et technologies combinées de surveillance du sous-sol profond à l’atmosphère.

 

Nos solutions

Nos réseaux 

Nos atouts 

   

Contact

Florence Delprat-Jannaud

  • Responsable des programmes : "Captage du CO2", et "Gestion du sous-sol pour les NTE".