22.06.2020

20 minutes de lecture

FacebookTwitterLinkedInImprimer

La crise sanitaire a des impacts majeurs sur l’économie mondiale et, en particulier, sur les marchés pétroliers.
Dans ce contexte, IFPEN vous donne RDV pour une analyse hebdomadaire de la situation.


29 juin 2020

Résurgence des cas de COVID-19 dans plusieurs pays et stocks pétroliers freinent la remontée des prix du brut

 

Tableau de bord - Marchés En moyenne hebdomadaire, le prix du Brent a augmenté la semaine dernière de 0,6 $/b à 41,6 $/b et le WTI de 0,8 $/b à 39,2 $/b. La résurgence des cas de Covid-19 aux États-Unis et dans certains pays européens, l’incertitude autour de la reprise économique et l’augmentation des stocks pétroliers freinent la remontée des prix du brut, qui ont fini la semaine dernière en baisse (Fig. 1). Le consensus Bloomberg sur le prix du Brent pour 2020 est en légère baisse à 39,0 $/b et 46,9 $/b pour 2021 (Fig. 3).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 520 Ko) 
 


22 juin 2020

Bonne résistance du prix du pétrole grâce à l’action de l’OPEP+ et de la FED

Forte hausse du prix spot du Brent qui dépasse les 42 $/b le 19 juin. Le prix spot du pétrole a progressé de près de 4 $/b la semaine passée pour s’établir à 42,3 $/b vendredi dernier (Fig. 1). Cette évolution est due en grande partie au respect en mai des engagements de réduction de la production par les pays membres de l’OPEP+. Les marchés à terme marquent, dans ce contexte, un net changement sur la semaine, passant, pour les écarts de prix d’un mois sur l’autre (M2 vs M1), en territoire négatif signe d’une anticipation de rééquilibrage en cours du marché (Fig. 2). Ces mouvements restent néanmoins fragiles alors que la crainte d’une deuxième vague de l’épidémie continue à influencer régulièrement les marchés financiers et pétroliers.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.5 Mo) 
 


15 juin 2020

La remontée des prix du pétrole brut se heurte au plafond de la réalité économique

Tableau de bords - Prix du pétroleAprès une septième semaine consécutive de hausses hebdomadaires, la remontée des prix du pétrole brut se heurte au plafond de la réalité économique alors que l’OCDE anticipe pour cette année la pire récession en temps de paix de ces 100 dernières années. En moyenne hebdomadaire, le Brent gagne +0,2 $/b à 40,2 $/b et le WTI +0,6 $/b à 37,9 $/b (Fig. 1 et 2). Le consensus Bloomberg sur le prix du Brent pour 2020 reste stable à 39,1 $/b et 48,5 $/b pour 2021 (Fig. 3 – pour le WTI, le consensus est à 35 $/b en 2020 et 44 $/b en 2021).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 630 Ko) 
 


8 juin 2020

Un contexte favorable à une hausse du prix du pétrole

Forte hausse du prix spot du Brent qui atteint 41 $/b le 5 juin. Le prix spot du pétrole gagne cette semaine 13,8 %, soit +4,7 $/b, pour s’établir en moyenne à 38,3 $/b, niveau équivalent aux prix constatés début mars avant la chute brutale liée au confinement d’une grande partie de la population mondiale (Fig. 1). Les prix à terme sont également en hausse s’établissant désormais à 42 $/b pour les cotations du mois d’août (Fig. 2). L’écart entre le prix du mois M+1 (ou M+2) et le prix spot se situe à près de 2 $/b ce qui reste élevé, soulignant la situation d’excédent persistant du marché pétrolier. Globalement, la tendance sur la semaine a été déterminée par l’espoir d’un nouvel accord OPEP+ (adopté samedi dernier), par un contexte financier favorable, et par des indicateurs économiques positifs.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.5 Mo) 
 


2 juin 2020

La baisse de la production de l’OPEP en mai soutient la remontée des prix du brut

Tableau de bords - Prix du pétroleEn mai, les prix du pétrole brut ont connu leur plus forte hausse mensuelle jamais enregistrée. Le Brent a gagné +22% à 32,4 $/b et le WTI +71% à 28,5 $/b. Malgré cette forte hausse, les prix du brut restent à la moitié de leurs niveaux d'avant la crise sanitaire.
Vendredi dernier, le WTI a clôturé à 35,5 $/b, au-dessus du prix du Brent, pour la première fois depuis 2016, après la publication de données confirmant une réduction significative de la production de l’OPEP et de meilleures perspectives pour la demande de pétrole.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 600 Ko) 
 


25 mai 2020

Le prix spot du Brent retrouve son niveau de début mars

Le prix spot du Brent frôle les 35 $/b. Le prix du Brent poursuit sa progression initiée fin avril se situant la semaine passée à 33,9 $/b en moyenne hebdomadaire, en progression de 20 % par rapport à la semaine précédente (Fig. 1). Ces niveaux de prix, qui n’avaient plus été atteints depuis début mars, sont le reflet des perspectives de rééquilibrage du marché. La réduction attendue des excédents sur le marché pétrolier se concrétise aussi par un rapprochement entre les prix spots et le prix à terme au mois M+1, mettant fin à une situation exceptionnelle marquée par des écarts de 5 à 10 $/b constatés entre avril et début mai (Fig. 2).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.1 Mo) 
 


18 mai 2020

Le Brent au-dessus de 30 $/b. La remontée des prix sera longue

Tableau de bords - Prix du pétrolePour la troisième semaine consécutive, le prix du pétrole brut est en hausse, dépassant 30 $/b en moyenne hebdomadaire, pour la première fois depuis la mi-mars. La hausse des prix du pétrole brut s’est accélérée sur la fin de la semaine dernière avec la publication du rapport de l’AIE, faisant état de prévisions un peu moins pessimistes concernant la baisse de la demande en 2020 et de premiers signes de rééquilibrage du marché pétrolier (Fig. 1).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 650 Ko) 
 


11 mai 2020

La hausse attendue de la demande soutient les prix du pétrole

Brent, mai 2020 : 22,6 $/b (avril : 18,4 $/b).
Hausse du prix du pétrole à un niveau encore modeste
.

Le prix du Brent a été soutenu cette semaine par les annonces de déconfinement en Europe et par une reprise sensible de la demande d’essence aux Etats-Unis. Ces évolutions interviennent alors que des baisses de production volontaires ou subies, se mettent en place. Cet effet de ciseau (hausse espérée de la demande, baisse attendue de l’offre) a permis une progression du prix spot du Brent qui a gagné 4 $/b pour atteindre 24 $/b en fin de semaine. Le prix à terme pour juillet a progressé dans les mêmes proportions se situant désormais à près de 31 $/b (Fig. 1). La forme en « contango » des prix à terme est moins marquée par rapport à mars ou avril, signe d’un espoir de rééquilibrage du marché (réduction des excédents). Cela a permis à la compagnie Saudi Aramco d’augmenter jeudi dernier de 1,4 $/b le prix du brut léger saoudien pour juin à destination de l’Asie. Le pétrole « super léger » a toutefois été réduit de 2 $/b, signe de la faiblesse de la demande d’essence et de kérosène.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.3 Mo) 
 


4 mai 2020

Après un Avril noir, un peu d’espoir en Mai. Le Brent remonte à 23 $/b

Tableau de bords - Prix du pétroleAvec l’entrée en vigueur en mai de l’accord OPEP+ sur la baisse de la production de pétrole, le marché renoue avec une tendance haussière.
En moyenne hebdomadaire, le Brent pour livraison en juillet gagne +1,3 $/b à 22,9 $/b. Après avoir coté, pour la première fois, à un prix négatif (-37,6 $/b), il y a deux semaines, le WTI à New York est en forte hausse de +11,8 $/b pour s’établir à 15,8 $/b (Fig. 1 et 2). Sur le marché physique, le Brent s'est négocié cette semaine à près de 21,0 $/b en moyenne, en hausse de +4,6 %. Le consensus Bloomberg sur le prix du Brent pour 2020 est en baisse à 38,0 US$/b (Fig. 3).
Quinze semaines après le début de la crise sanitaire, le prix du pétrole brut a chuté de 59 %, une baisse qui dépasse maintenant en intensité celle observée lors de la crise économique de 2008 (Fig. 13).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 700 Ko) 
 


27 avril 2020

Les prix spots du pétrole en baisse tendancielle afin de « détruire » l’offre

Les prix spots du Brent autour de 16 $/b en fin de semaine dernière.
Le prix du Brent a évolué en dessous de la moyenne mensuelle (19 $/b) la semaine passée, passant de 17 $/b le lundi à 9 $/b le lendemain pour remonter à près de 16 $/b vendredi (Fig. 1). Le WTI a, pour sa part, commencé la semaine en territoire négatif atteignant – 37 $/b, reflet de l’absence d’achats dans une période de débouclage des contrats à terme pour mai. Après cette journée historique, le WTI, comme la plupart des autres cotations américaines (Fig. 4), est revenu à des niveaux en ligne avec les cotations du Brent.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.6 Mo) 
 


20 avril 2020

Trop peu, trop tard, l’accord de l’Opep+ n’arrive pas à enrayer la chute du prix du brut

Tableau prixMalgré un accord historique signé la semaine dernière entre l’Opep et ses alliés, sur la réduction de la production de pétrole, les prix du brut ont continué de baisser.
La publication par le FMI de perspectives alarmantes pour l’économie mondiale, en récession de 3% cette année, les rapports mensuels de l’AIE et de l’Opep sur l’évolution du marché pétrolier et surtout l’augmentation de la production de pétrole en Arabie saoudite et dans les Émirats ont plombé les cours du brut cette semaine.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 620 Ko) 
 


16 avril 2020 [ BILAN ]

Un monde pétrolier qui sera durablement impacté par la crise économique liée au Covid-19

Un prix du pétrole historiquement bas. Le prix du pétrole s’établit en moyenne mensuelle pour les premières cotations du mois d’avril autour de 21 $/b contre 32 $/b en mars et près du triple en janvier dernier (63 $/b ; Fig. 1). Ces niveaux de prix n’ont jamais été atteints au cours de ces dernières années ni au plus fort de la crise de 2008/2009 (mini 35,5 $/b), ni après la guerre des prix de fin 2014 à 2016 (mini de 26 $/b en janvier 2016 ; Fig. 2). Sur la base des prix à terme, la moyenne 2020 est estimée à 38 $/b actuellement, niveau historiquement bas. Ces niveaux traduisent l’ampleur des effets de la crise en cours entrainant une baisse historique de la demande que les producteurs doivent désormais subir ou gérer (via l’OPEP++ = OPEP+ avec le soutien des Etats-Unis, des producteurs africains…).
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.2 Mo) 
  


14 avril 2020

Un accord Opep+ pour réduire les excédents du marché

Recul du prix du Brent sur la semaine. Le prix du Brent a commencé la semaine à 22 $/b pour remonter à 25 $/b mercredi et retomber à 20 $/b en fin de semaine (Fig. 1). Ces évolutions reflètent le regain d’optimisme qui a plané sur les marchés financiers puis les attentes et déceptions liées à la réunion extraordinaire de l’Opep+ du 9 avril. Les annonces n’ont pas totalement convaincu les marchés pétroliers de court terme en raison du décalage entre la baisse attendue de la demande les prochains mois et l’effort consenti.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1 Mo) 
  


6 avril 2020

Le retour de la pétro-diplomatie fait remonter les cours du brut à près de 35 $/b

Tableau prixL’annonce par le président Trump d’un accord de baisse de production entre l’Arabie saoudite et la Russie a fait monter le prix du Brent la semaine dernière à près de 35 $/b (Fig. 1). Les prix ont également été soutenus par la publication de statistiques rassurantes sur la reprise économique chinoise post-Covid-19 et l’annonce d’une réunion d’urgence de l’Opep+ qui devrait se tenir cette semaine.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 650 Ko) 
 


30 mars 2020

Le prix du pétrole recule sous l‘effet de la baisse attendue de la demande

Le Brent évolue entre 22,4 $/b et 25,6 $/b sur la semaine (WTI américain : de 15,5 $/b à 23 $/b). Le Brent a trouvé un équilibre provisoire et précaire cette semaine autour de 25 $/b (Fig. 1 & 2), en repli toutefois vendredi à 22,4 $/b (Fig. 1) sous l’effet des doutes sur l’impact des mesures de relance américaine, européenne et plus globalement du G20.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1 Mo) 
 


23 mars 2020

La menace du Covid-19 sur l’économie mondiale fait chuter le brut à 28 $/b

Tableau de bord - Marchés pétroliers (23/03/2020)Entraînés dans une spirale descendante, suite à la rupture de l’alliance Opep-Russie sur la réduction de la production de pétrole brut et l’impact du Covid-19 sur l’économie mondiale et la demande de pétrole, les prix du brut ont chuté de plus de 20 % la semaine dernière.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 645 Ko) 
 


16 mars 2020

Virus « Covid-19 » et fin de « l’Opep+ » = Risque majeur 

Chute violente du prix du pétrole et des marchés financiers. Le prix du Brent est passé de 45 $/b le 6 mars à 35 $/b le 9 mars puis 31 $/b le 12 avant de remonter à 33 $/b le 13 mars. Deux annonces sont à l’origine de la chute très brutale (Fig. 1 & 2) cette semaine des prix du pétrole : la première concerne la décision de l’Arabie saoudite du 10 mars visant à renforcer la production jusqu’à 12,3 Mb/j (+2,6 Mb/j) et la deuxième est liée à la déclaration du président américain le 11 mars mettant fin aux voyages depuis l’Europe vers les Etats-Unis..
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 1.4 Mo) 
 


9 mars 2020

Faute d’accord entre l’Opep et la Russie, les cours du pétrole s’effondrent

Tableau de bord - Marchés pétroliers (09/03/2020)L’échec des discussions entre l’Opep et la Russie la semaine dernière pour mettre en place un nouvel accord de réduction de la production de pétrole a fait chuter les prix du Brent vendredi dernier de plus de 9 % à 45,3 $/b, son plus bas niveau depuis juin 2017.
Picor PDF Lire la suite / Télécharger le tableau de bord (PDF - 590 Ko)