19.04.2019

2 minutes de lecture

FacebookTwitterLinkedInImprimer

Le Joint Industry Projects (JIP) Fugacity de recherche fondamentale, porté par IFPEN avec l’Institut de la Corrosion (Saint-Étienne), vient d’être lancé, à la suite du JIP Oxygen, avec dix partenaires : BP, Chevron, ConocoPhillips, NOV, Petrobras, SZMF, Shell, TechnipFMC, Total, Vallourec.

Ce JIP vise à comprendre l’effet des hautes pressions (effets de fugacité) sur la pénétration de l’hydrogène issu du processus de corrosion dans les aciers en présence de CO2 et H2S. En effet, une fois absorbé dans l’acier, l’hydrogène contribue à en abaisser les propriétés mécaniques jusqu’à aboutir parfois à des ruptures en service. Il est donc primordial de bien comprendre ce mécanisme afin de sécuriser les installations de production et de transport d’hydrocarbures.

Les JIP permettent aux équipes d’IFPEN de développer et de valider des méthodologies et des technologies en phase avec des problématiques concrètes. De leur côté, les partenaires bénéficient de l’expertise d’IFPEN voire des dernières avancées de la technologie, et notamment dans ce cas de la compréhension de phénomènes physiques complexes.

Cette problématique vous intéresse ? N’hésitez pas à rejoindre ce JIP, en prenant contact avec Jean Kittel.

>> En savoir plus sur les JIP de recherche fondamentale

Contact

Jean Kittel

Chef de projet Corrosion