FacebookTwitterLinkedInImprimer

Depuis dix ans, IFPEN mène des actions de R&I sur la surveillance géochimique du stockage géologique de CO2, afin de mieux appréhender les flux hydriques naturels pouvant être impactés par une fuite éventuelle au niveau de la zone non saturée (ZNS)a. IFPEN a aussi été partenaire de deux projets Ademeb qui ont permis de valider un concept d’alerte basé sur des traceurs naturels associés au CO2(1).

Entre 2014 et 2016, Adrian Cerepic, coordinateur de ces projets, a été visiteur scientifique à IFPEN et a collaboré avec Bruno Garcia (direction Géosciences) à la caractérisation du sol, via des mesures électriques, pour déterminer en temps réel les paramètres pétrophysiques indispensables à la caractérisation de la roche encaissante. Ce travail a débouché sur une méthodologie et la mise au point d’un dispositif unique pour déterminer et suivre en temps réel la perméabilité relative d’un milieu poreux, à partir de mesures électriques et en tenant compte des interactions géochimiques, le tout sous imagerie scanner (figure).

Ensemble expérimental pour la mesure
Ensemble expérimental pour la mesure etl’observation combinées de la perméabilité de milieux poreux.

Les deux chercheurs ont également coencadré une thèse à fortes retombéessur ce sujet(2).

Aujourd'hui, la collaboration se poursuit au travers du projet Ademe « Aquifer-CO2 Leak 2019-2023 » pour suivre l’évolution d’un panache de CO2 et des traceurs associés, dans la ZNS mais aussi dans une nappe en subsurface. Une méthodologie intégrant mesures géochimiques et
géoélectriques, ainsi qu’une technologie de monitoring en temps réel, seront développées et validées sur un site pilotee.

a - Partie du sol ou du sous-sol située à l'interface entre la couche la plus externe (pédosphère) et la nappe phréatique.
b - CO2-Vadose (2009-2013) et DEMO-CO2 (2013-2016), portés par l’université de Bordeaux.
c - Professeur à l’ENSEGID (École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement).
d - Trois articles dans des revues scientifiques à comité de lecture et deux brevets.
e - Site pilote de Saint-Émilion.

 


(1) B. Garcia, P. Delaplace, V. Rouchon, C. Magnier, C. Loisy, G. Cohen, C. Laveuf, O. Le Roux, A. Cerepi. International Journal of Greenhouse Gas Control, vol. 14, (2013)

(2) A. Chérubini, Utilisation des méthodes de polarisation spontanée et polarisation provoquée pour la détection de CO2 en milieu poreux carbonaté. Thèse soutenue le 25 mars 2019.

Contact scientifique : bruno.garcia@ifpen.fr

>> NUMÉRO 38 DE SCIENCE@IFPEN