FacebookTwitterLinkedInImprimer

IFPEN accueille régulièrement des chercheurs extérieurs reconnus, pour une durée de quelques mois à un an, ainsi que des doctorants extérieurs de manière temporaire.
 

Les visiteurs scientifiques

Les échanges de chercheurs s’inscrivent dans le cadre d’un travail de recherche collectif et d’une plus grande ouverture sur l’extérieur. La présence de ces chercheurs venus de l’extérieur est une source de confrontation et d’échanges. Des chercheurs d’IFPEN bénéficient également de ce dispositif pour aller mener des recherches dans un laboratoire partenaire pendant plusieurs mois. Un ressourcement particulièrement bénéfique pour nourrir, de part et d’autre, les réflexions et stimuler les avancées de la recherche.
 

Vous souhaitez venir travailler au sein des équipes IFPEN ?
N’hésitez pas à en parler avec les chercheurs IFPEN lors de projets, lors de congrès ou rencontres. 


À titre d’exemple, depuis juillet 2018, Edson Soares, Professeur associé de l’Universidade Federal do Espírito Santo (Brésil), est accueilli à Lyon par Myriam Darbouret, Guillaume Vinay et Jean-Lou Pierson d’IFPEN, pour une visite scientifique d’un an. Spécialiste en mécanique des fluides et caractérisation rhéologique des fluides complexes, il travaille sur les problématiques multiphasiques, notamment celles liées au traitement de l’eau et à la séparation eau/huile dans les procédés EOR, grâce à des moyens expérimentaux et de modélisation.

D’avril à août 2017, Philippe Degeilh d’IFPEN a été détaché au sein des équipes du laboratoire américain de recherche Argonne National Laboratory (ANL), très actif dans de nombreux domaines liés à l’énergie et notamment dans celui du transport. Ses travaux ont permis de réaliser une démonstration du couplage des outils de simulation des deux acteurs pour cartographier, à l’échelle d’une ville, les émissions de polluants liées aux déplacements automobiles. 

De mai à août 2017, IFPEN a accueilli Ardalan Vahidi, Professeur associé à la faculté d’Ingénierie mécanique de l’université de Clemson (Caroline du sud), en tant que visiteur scientifique sur les véhicules connectés et autonomes. En collaboration avec Antonio Sciarretta, spécialiste IFPEN du sujet, il a travaillé sur le contrôle de la conduite du véhicule connecté et/ou autonome pour une meilleure efficacité énergétique et a contribué à :

  • une synthèse bibliographique sur les pistes possibles de réduction de la consommation énergétique des véhicules connectés et/ou autonomes ;
  • l’établissement de modèles intégrant des facteurs propres aux véhicules et des informations prédictives disponibles, en vue d’une conduite énergétiquement efficace.

>> Retrouvez les travaux d’Ardalan Vahidi menés à IFPEN. 

De septembre 2016 à février 2017, IFPEN a accueilli le professeur Per-Olof Gutman de Technion (Israël Institute of Technology) en tant que visiteur scientifique. Dans le domaine des procédés, son séjour a permis d’établir une méthodologie de contrôle de la température dans la zone catalytique d’un réacteur continu. Cette méthodologie pourrait être mise en œuvre pour d’autres réacteurs. Dans le domaine de la mobilité, il a travaillé sur le contrôle dynamique de la vitesse des véhicules, afin de minimiser leur consommation d’énergie. Ces travaux devraient faire l’objet d’un brevet et de publications.
>> Retrouvez les travaux menés par Per-Olof Gutman à IFPEN

D’octobre 2016 à février 2017, le professeur Sveva Corrado, de l’université Roma Tre (Italie), a été accueillie. Elle a travaillé avec les équipes de géosciences, sur des questions liées à la thermicité des bassins sédimentaires et à l’utilisation de paléothermomètres, à partir des indicateurs de maturité, dans la matière organique. La collaboration avec son laboratoire ALBA a démarré en 2016 dans le cadre d’une thèse, avec l’université Roma Tre, sur l’étude de la chaîne plissée des Apennins et de Sicile, en particulier de la zone du bassin de Scillato.
>> Retrouvez les travaux menés par Sveva Corrado à IFPEN.

Également en 2016, Boutheïna Kerkeni, professeur à la faculté des Sciences de Tunis, a réalisé une visite scientifique d’un an. Elle a été accueillie par Céline Chizallet d’IFPEN et en collaboration avec Dorothée Berthomieu, de l’institut Charles Gerhardt de Montpellier. Ses travaux ont porté sur la compréhension des systèmes catalytiques impliqués dans la réduction des NOx par réduction catalytique sélective (SCR) à l’ammoniac.
 

Accueil de doctorants exterieurs

Ce dispositif d’accueil s’applique à un étudiant inscrit comme doctorant dans une université française ou étrangère (Visiting PhD student), indépendamment d’IFPEN, qui est accueilli temporairement à IFPEN pendant sa thèse. La durée d’accueil peut varier entre 3 et 6 mois.

 

Contact

Andreas Ehinger

  • Directeur de la formation doctorale et Responsable « Formation par la recherche et développement à l'international de la Recherche fondamentale »