FacebookTwitterLinkedInImprimer

Coordonné par IFPEN, le projet SCelecTRA(1) du programme européen ERANET-Electromobility+a visait à évaluer le potentiel et les conditions de développement de la mobilité électrique en Europe d’ici à 2030.

Son originalité repose sur :
 

  • son approche interdisciplinaire via l’élaboration d’un modèle de simulation de demande de transport routier,
      
  • des développements méthodologiques en analyse de cycle de vie (ACV), 
      
  • et un modèle TIMESb d’optimisation économique, simulant tous les secteurs énergétiques européens et leurs interactions.

Le projet a évalué plus de 60 scénarios prospectifs conduisant à des parts de marché des véhicules électrifiés + hybrides rechargeables comprises entre 15 et 30 % à l’horizon 2030. Ceux-ci représentent l’alternative la plus favorable au véhicule conventionnel en termes :
 

  • d’impact sur la réduction de la consommation d’énergies fossiles,
      
  • et des émissions de gaz à effet de serre.

Toutefois, cet impact varie au sein des pays européens en fonction de l’intensité carbone de leurs mix énergétiques respectifs. De plus, les résultats ACV soulignent l’importance de l’étape de production des batteries dans leur bilan environnemental.

Dans tous les cas, l’émergence d’un marché des véhicules électrifiés ne pourra se produire sans le déploiement d’une importante infrastructure de bornes de rechargec. De plus, le projet montre que les programmes incitatifs de mise à la casse et d’aide à l’achat de véhicules électrifiés apparaissent plus efficaces qu’une surtaxation des carburants traditionnels(2) pour promouvoir cette technologie.

Les améliorations en cours de TIMES permettront de savoir si la demande additionnelle en électricité pourra être couverte par une moindre consommation dans d’autres secteurs ou nécessitera de nouvelles capacités.

 

Parts de marché et flottes en UE à 2030.
Parts de marché et flottes en UE à 2030.

aProgramme de recherche européen (FP7) ; Grant N 12-MT-PREDITG01-2-CVS-2
   
bLes modèles TIMES (The Integrated MARKAL-EFOM System) sont des modèles bottom-up d’optimisation dynamique sous contrainte portant sur la modélisation de scénarios énergétiques à moyen terme (2030-2050). Pour plus de renseignements : https://iea-etsap.org
   
cEntre 100 et 200 bornes pour 1 000 véhicules en 2030.


(1)  Scenarios for the electrification of transports in Europe - SCelecTRA Final Report, Report, EU, SCelecTRA (FP7 ERA-NET project), June 2015
>> http://projet.ifpen.fr
    
(2)  P. Gastineau, B. Chèze, Fuel price and income elasticities of the road transport demand in Europe: A dynamic panel data analysis, Transportation Research Part A : Policy and Practice, en révision.

>> https://editorialexpress.com

 


Contact scientifique : benoit.cheze@ifpen.fr

NUMÉRO 29 DE SCIENCE@IFPEN