01.05.2011

15 minutes de lecture

FacebookTwitterLinkedInImprimer

Sophie JullianDepuis plusieurs années, nous publions dans cette lettre les derniers résultats scientifiques obtenus par nos chercheurs. Ce numéro ne fait pas exception. Il se distingue cependant par l’actualité dans laquelle il s’inscrit. En effet, l’IFP a changé de nom et s’appelle désormais IFP Energies nouvelles (IFPEN). Ce changement reflète l’évolution de notre stratégie, initialement principalement orientée vers les hydrocarbures et aujourd’hui consacrée en grande partie aux nouvelles technologies de l'énergie (véhicules hybrides et électriques, biocarburants, chimie verte, captage et stockage du CO2, etc.).

Prolongeant cette démarche, Science@ifp change à son tour de nom pour devenir Science@ifpen. Cependant, au-delà des ruptures technologiques nécessaires pour conduire ces changements, on notera une grande continuité dans l'approche proposée par IFPEN. Car la volonté de générer des innovations qui anime les chercheurs d'IFPEN depuis sa création l'a conduit à développer des compétences d'exception aujourd'hui au service de ces nouveaux challenges. C’est ce que l’on pourra constater en découvrant les travaux présentés dans cette lettre.

Bonne lecture, 

Sophie Jullian, Directeur scientifique

 

Sommaire :

 - Les moteurs diagnostiqués grâce au laser
 - Atomisons les aluminosilicates !
 - Les distillats sous vide comme on ne les a jamais vus
 - Les biocarburants s’appuient sur le champignon
 - Du CO2 bien stocké
 - Les particules sortent leurs griffes !

 

PDF.png  Voir le PDF de la lettre