Zoom sur...

Bassin
Brèves

Rock-Eval® : pour aller plus loin

Méthodes analytiques (détails), interprétation pour l’exploration pétrolière, littérature
Page individuelle

Maria-Fernanda ROMERO-SARMIENTO

Ingénieur de recherche / Chef de projet
Docteur en Géochimie Organique
HDR en Sciences de l'Univers
Maria-Fernanda Romero-Sarmiento a rejoint l’IFP Energies nouvelles en 2010 en tant que chercheuse scientifique en géochimie organique. Elle est titulaire d'un doctorat en Géochimie Organique de l
Marchés pétroliers
Brèves

Marchés pétroliers : Archives des tableaux de bord

Tableaux de bords hebdomadaires : 2021 | 2020
Page individuelle

Jean KITTEL

Materials & Corrosion Technical Advisor, Chef de projet
Docteur en électrochimie
> 20 ans d'expérience dans le domaine des matériaux et de la corrosion. Ingénieur Matériaux de l'INSA de Lyon, 1997. Docteur en Electrochimie (Paris 6), 2001. HDR de l'INSA de Lyon, 2011. Membre
Page individuelle

Nicolas FERRANDO

Ingénieur de recherche / Chef de projet
Nicolas Ferrando est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Génie Chimique (Toulouse) et d’un doctorat en Chimie de l’Université Paris XI. Il a intégré
Carnot IFPEN Ressources Energétiques
Innovation et industrie

Carnot IFPEN Ressources Energétiques

Carnot IFPEN Ressources énergétiques

Approfondir et accélérer la R&I 

Les activités ressources énergétiques d’IFPEN ont reçu le label « Institut Carnot » en 2020, reconnaissance des nombreuses collaborations existantes avec des acteurs des mondes économique et académique, tant en France qu’à l’international. IFPEN Ressources Energétiques fait désormais partie du réseau Carnot, fort de 39 Carnot, pour une durée de quatre ans.

Créé par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en 2006, le label est décerné à des laboratoires publics fortement engagés dans une logique de recherche partenariale au bénéfice de l’innovation d’entreprise et de la croissance française.

Implantés sur tout le territoire français, les Carnot poursuivent en synergie une mission commune : préparer l’avenir industriel et économique en accélérant le transfert de technologies de la recherche vers le monde socio-économique.
 

Relever le défi de la transition énergétique

Le Carnot IFPEN Ressources Energétiques (IFPEN RE) est résolument engagé dans la thématique de la transition énergétique en se proposant de  : 

Soutenir l’innovation dans les PME

Outre le développement de nouvelles technologies de l’énergie, IFPEN RE s’engage à :
- intensifier par des actions très volontaristes ses partenariats avec des ETI, PME et start-up ;
- faire bénéficier le réseau des Instituts Carnot de ses compétences en termes de développement à l’international et profiter également d’expériences en retour.
 


Le réseau IFPEN RE 

Le Carnot IFPEN Ressources Energétiques entretient des relations privilégiées avec l’industrie, des TPE, PME, ETI jusqu’aux grands groupes industriels français et internationaux.

De plus, il est engagé, aux niveaux national, européen et international, dans de nombreuses structures collaboratives, ce qui le place au centre d’un réseau dense de partenariats de recherche.

Au niveau national, le Carnot IFPEN RE s’investit activement dans les alliances de recherche Ancre, dont IFPEN est membre fondateur, et AllEnvi, dédiées respectivement à l’énergie et à l’environnement. Il est également fortement impliqué dans d’autres structures thématiques telles que le pôle de compétitivité AVENIA consacré aux géosciences, le Club CO2 dont il assure la présidence dans le domaine du CCS, l’association EVOLEN de promotion de l’excellence technologique française et le programme CITEPH d’Open Innovation en faveur du développement de PME et ETI dans le domaine de l’énergie, ou encore l’institut Convergence Data IA dédié au numérique.
Le Carnot IFPEN RE travaille aussi en étroite collaboration avec la communauté universitaire ainsi qu’avec d’autres établissements publics de recherche. Enfin, il est impliqué dans des projets de démonstration dans le cadre des Programmes d’investissement d’avenir (PIA) soutenus par l’Ademe.

Au niveau international, le Carnot IFPEN RE dispose de relations privilégiées avec de nombreux "Research Technology Organisations" (RTO), via notamment des accords-cadres et partenariats stratégiques. Les travaux de recherche du Carnot font l’objet d’une forte visibilité et plus de la moitié de ses publications de rang A relèvent de coopérations étrangères. Par ailleurs il est partie prenante de nombreux organismes scientifiques de premier plan mondial et est le représentant de la France au Comité exécutif du Programme de coopération technologique IEA Wind de l’Agence internationale de l’énergie (AIE)

Plus particulièrement, en Europe, le Carnot IFPEN RE se positionne comme un acteur de poids au sein de l’Espace européen de la recherche (EER) et  travaille en synergie avec des plateformes telles que l’ETIP-DG afin de définir les besoins de l’industrie et les opportunités de développement de la géothermie. Dans le domaine du CCUS, il participe également activement aux réseaux européens tels que ECCSEL et la plateforme ZEP pour accélérer le déploiement de ces technologies. Dans le domaine des géosciences, il contribue au développement de solutions pour la gestion des sols avec l’European Energy Research Alliance (EERA).
 

Expertises et compétences  

•    Géosciences descriptives et quantitatives
•    Mécanique des fluides, des solides et des structures
•    Modélisation moléculaire, thermodynamique
•    Physico-chimie des matériaux et fluides complexes
•    Physique et Analyse
•    Biotechnologies
•    Génie chimique et technologies
•    Conception et modélisation de procédés 
•    Modélisation et simulation des systèmes
•    Science et technologies du numérique
 

Page individuelle

Mathilde ADELINET

Enseignant Chercheur en géophysique à IFP School - HDR
Mathilde Adelinet est normalienne et agrégée en Sciences de la Terre. Elle est titulaire d’un Doctorat en géologie de l’Université du Maine (2010) ainsi que d’une HDR de l’Université Paris Sorbonne
Page individuelle

Charles-Philippe LIENEMANN

Charles-Philippe Lienemann - Adjoint Scientifique à la Direction Physique et Analyse
Charles-Philippe Lienemann a obtenu son Master de l'Université de Genève (Suisse) en 1993. Il rejoint ensuite l'Université de Lausanne (Suisse) au sein du groupe de D. Perret et du Prof. J-C. Bünzli
Pétrochimie
Innovation et industrie

Nos atouts

PÉTROCHIMIE
NOS atouts

Une expertise reconnue dans le domaine de la catalyse, des séparations et des procédés.
 

L’intégration dans un écosystème partenarial public-privé avec la plateforme collaborative Axel’One.
 

Un modèle de valorisation éprouvé dans lequel les innovations d’IFPEN sont mises sur le marché par ses partenaires industriels, qui en assurent l’extrapolation industrielle et la commercialisation. C’est le cas de sa filiale Axens.

 

Pétrochimie
Innovation et industrie

Nos solutions

Pétrochimie
Nos solutions

Les travaux d’IFPEN visent à mettre au point de nouveaux catalyseurs, adsorbants et procédés  innovants et éco-efficients de production d’intermédiaires pétrochimiques, et à améliorer les performances des technologies existantes, tout en accroissant le niveau de pureté des produits obtenus et en consommant moins d’énergie.

Production d’oléfines

En matière d'intermédiaires oléfiniques (éthylène, propylène, butadiène, etc.), obtenus par vapocraquage ou par craquage catalytique, les recherches se concentrent principalement sur la purification d’oléfines par hydrogénation sélective. Les solutions développées permettent d’atteindre les spécifications de pureté les plus exigeantes, en particulier pour la production de plastiques par polymérisation.
 

Hydrogénation sélective

 « Le procédé de vapocraquage est un élément clé pour la production d’oléfines telles que l’éthylène (coupe C2) et le propylène (coupe C3), pour lesquelles la demande mondiale est en forte croissance, ou encore du naphta (coupe essence de pyrolyse). Pour être valorisées, ces coupes doivent être purifiées ; des procédés et des catalyseurs spécifiques développés par IFPEN en collaboration avec Axens permettent de les hydrogéner sélectivement afin d’atteindre des teneurs en impuretés inférieures au ppm.

Grâce à l’élaboration d’une nouvelle phase catalytique à base de palladium et à une mise en forme du support optimisée, IFPEN a mis au point un nouveau catalyseur d’hydrogénation sélective pour les coupes « essences de pyrolyse » très soufrées. Ce catalyseur présente des gains en termes d’activité, de stabilité et de durée de vie. Il permet d’obtenir les mêmes performances que l’ancienne génération mais pour des charges plus soufrées, ce qui réduit de manière significative la consommation d’énergie de l’unité, tout en maintenant la durée de cycle de vie du catalyseur. »

Karin Barthelet, chef de projet, IFPEN
 

 

Transformation de l’éthylène en alphaoléfines 

IFPEN poursuit des recherches visant à transformer l’éthylène en butène-1 (procédé AlphaButol®) et en hexène-1 (procédé AlphaHexol™). Ses équipes ont ainsi mis au point des formulations catalytiques permettant d’obtenir sélectivement ces produits, avec un très haut niveau de pureté, tout en augmentant le rendement des procédés et leur opérabilité. La technologie de production d’hexène-1 par trimérisation de l’éthylène, AlphaHexol™ commercialisé par Axens a notamment été améliorée. Le procédé qui répond à une forte croissance de la demande en plastiques de haute performance de type polyéthylène, permet d’obtenir un haut niveau de pureté de l’héxène-1 tout en consommant moins d’énergie.

 

Production d’aromatiques

Dans le domaine des aromatiques (benzène, toluène, xylènes), produits principalement par reformage catalytique ou par vapocraquage de naphta, les recherches d’IFPEN visent essentiellement à répondre à la forte demande du marché en paraxylène, largement utilisé pour les plastiques d’emballage (bouteilles en PET par exemple) et les fibres textiles synthétiques. 
 

Séparation du paraxylène 

« Dans le cadre d’une collaboration de longue date avec Arkema, IFPEN travaille à la formulation d’adsorbants à haut rendement pour le procédé Eluxyl® de séparation du paraxylène, commercialisé par Axens.

Ainsi, IFPEN et Arkema améliorent sans cesse le tamis moléculaire en vue d’augmenter la productivité  par rapport à la génération précédente, tout en permettant de produire un paraxylène ultrapur, très recherché par l’industrie chimique. Ces tamis innovants répondent à une demande forte du marché. Elle consolide également le leadership d’Axens, qui commercialise le procédé Eluxyl® inclus dans le complexe de production de paraxylène ParamaX®.

Aujourd’hui, IFPEN poursuit le perfectionnement de la technologie Eluxyl® sur les équipements installés sur le site d’IFPEN-Lyon. Ainsi, suite à la réalisation de la première unité au monde fonctionnant avec seulement 15 lits de séparation, cette technologie a encore été améliorée pour permettre l’utilisation de nouveaux tamis moléculaires de séparation des xylènes plus performants. IFPEN travaille également à l’optimisation énergétique et économique du complexe global de production de paraxylène.  » 

Eric Lemaire


Éric Lemaire, chef de projet, IFPEN 


 

maquette_froide_Eluxyl
Eluxyl® - maquette froide