Zoom sur...

Recherche fondamentale
Actualités 15 février 2021

IFPEN éclaire la genèse de la formation de dépôts dans les carburants

Des équipes IFPEN ont étudié le phénomène de l’autoxydation des carburants, la séparation de phases et la formation de dépôts causant des dysfonctionnements divers. Elles ont validé un nouveau processus de formation des dépôts au moyen d’une méthodologie qui a montré le rôle des porteurs de charge et de la polarité à l’interface produits oxydés/non-oxydés.

Numéro 45 de Science@ifpen - Numéro spécial Science des données
Brèves

Conception numérique axée sur l’analyse de microstructures multi-échelles de matériaux poreux

La conception de matériaux poreux performants est un enjeu majeur pour l’efficience énergétique des procédés industriels : en catalyse, biocatalyse ou encore pour les opérations de séparation et de purification. Pour de telles applications, ces matériaux tirent leurs propriétés d’intérêt de leur microstructure particulière, comportant une grande quantité d’espaces vides organisés et connectés à l’échelle du nanomètre. IFPEN et Saint Gobain Research Provence (SGRP) se sont associés afin de se doter d’un outil facilitant à terme la mise au point de matériaux poreux optimisés en fonction d’usages donnés.
Brèves

Digital Rock Physics à IFPEN

La caractérisation des réservoirs géologiques, thème historique de l’exploitation pétrolière, est aujourd’hui un socle d’intérêt pour des domaines applicatifs variés tels que le stockage de CO2 ou d’hydrogène, ou encore la géothermie. Ces dernières années, l’utilisation conjointe de l’imagerie 3D par microtomographie (ou micro-CT) et de techniques de simulation avancées a permis l’émergence d’une approche digitale du calcul des propriétés pétrophysiques de roches de réservoir (Digital Rock Physics). Ceci représente un vrai complément voire, dans certains cas, une alternative aux mesures traditionnelles en laboratoire.
Numéro 45 de Science@ifpen - Numéro spécial Science des données
Brèves

Segmentation sémantique par apprentissage profond en sciences des matériaux

La segmentation sémantique réalisée sur des images de microscopie est une opération de traitement effectuée en vue de quantifier la porosité d’un matériau et son hétérogénéité. Elle vise à affecter une classe d’appartenance (niveau d’hétérogénéité de la porosité) à chaque pixel de l’image. Cependant elle est très difficile sur certains matériaux (comme les alumines employées pour la catalyse), voire impossible par une approche classique de traitement d’image, car les différences de porosité sont caractérisées par des contrastes faibles et des variations de texture complexes. Un moyen de dépasser cette limitation est d’aborder par apprentissage profond la segmentation sémantique, en recourant à un réseau de neurones convolutifs.
Numéro 43 de Science@IFPEN
Brèves

La nanoparticule métallique en équilibre sur une arête

Les nanoparticules de platine supportées sur alumine-γ chlorée sont utilisées dans les catalyseurs hétérogènes bifonctionnelsa qui sont au cœur de nombreux procédés industriels. La localisation des deux types de sites que renferment ces catalyseurs et la distance entre ces sites...
Numéro 42 de Science@IFPEN
Brèves

Multiplier les dimensions analytiques pour identifier les molécules biosourcées

IFPEN s’est engagé dans la mise au point de procédés innovants pour la transformation de la biomasse lignocellulosique en carburants et molécules biosourcés. Cependant, les produits générés présentent
Numéro 42 de Science@IFPEN
Brèves

Cartographie élémentaire rapide des matériaux par LIBS

Détecter efficacement la présence d’éléments en très faibles quantités dans des matériaux industriels représente un enjeu important. C’est le cas en catalyse hétérogène où la contamination et l
Numéro 42 de Science@IFPEN
Brèves

Étude in situ de la structure fine d’une mousse en écoulement dans un milieu poreux réel

L’injection de mousse en production pétrolière ou en dépollution des sols vise à remédier aux problèmes de ségrégation gravitaire et de digitation visqueusea posés par l’injection de fluides. L
Page individuelle

Thibaud Chevalier

Ingénieur de recherche / Docteur en mécanique
Thibaud Chevalier a étudié à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan avant de réaliser son doctorat au Laboratoire Navier (Université Paris-Est) dans le groupe de Philippe Coussot sur l’écoulements de
Page individuelle

Loïc SORBIER

Ingénieur de recherche
Loïc Sorbier est ingénieur physicien de l’ESPCI Paris. Il est docteur en Science des Matériaux de l’université de Montpellier et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches de l’université