FacebookTwitterLinkedInImprimer

Carnot IFPEN Ressources EnergétiquesÉolien offshore et énergies marines    
Contexte et enjeux

Au niveau mondial, les énergies marines renouvelables (EMR) se développent grâce à plusieurs facteurs :

  • une évolution des technologies,

  • un coût du kWh qui ne cesse de diminuer,

  • des impacts environnementaux maîtrisés,

  • une consultation toujours plus large des autres usagers de la mer (pêcheurs, plaisanciers, etc.) en amont des projets.


L’Europe dispose d’un potentiel important pour développer les énergies marines renouvelables et le secteur est en pleine croissance. Le parc éolien offshore posé représentait fin 2019 une puissance installée de 22,1 GW. Sans le Royaume-Uni, il était de 12 GW. La Commission européenne a la volonté de porter ce chiffre à 60 GW dès 2030 et à plus de 300 GW à l’horizon 2050. Cette capacité de production sera complétée par 40 GW provenant d’autres sources d’énergie océanique comme l’éolien et le solaire flottants.

La France va bientôt rattraper son retard par rapport à d’autres pays comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas. L’objectif fixé par les pouvoirs publics à travers la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est d’atteindre une capacité installée d’éolien en mer, posé et flottant, de 2,4 GW en 2023 et environ 5 GW en 2028. Dans le domaine de l’éolien flottant, l’État finance par ailleurs des projets innovants comme des fermes pilotes et a lancé un premier appel d’offres pour une ferme commerciale.

IFPEN se positionne en priorité sur l’éolien offshore, notamment flottant, et les systèmes houlomoteurs.

Ses équipes développent des solutions technologiques innovantes pour réduire les coûts de production de l’électricité issue des EMR et plus particulièrement des éoliennes offshore flottantes et il soutient la mise en œuvre de nouvelles filières industrielles pour la transition énergétique.

Nos solutions Nos réseaux  Nos atouts 

 

Contact

Daniel Averbuch

  • Responsable des programmes : "Risers et flow assurance", "Éolien offshore et Énergies marines", et "Stockage d’énergie".