FacebookTwitterLinkedInImprimer

Traitement de gaz
Nos solutions

L’objectif d’IFPEN est de proposer des procédés plus performants pour minimiser les coûts d’investissement et les coûts opérationnels. L’enjeu est de disposer d’une offre globale comprenant à la fois un solvant et son procédé, des internes de colonnes et des abdsorbants.
 

Démercurisation du gaz naturel 

Que ce soit pour des raisons de santé et de sécurité des opérateurs, d’opérabilité des installations ou de protection de l’environnement, la démercurisation du gaz naturel est aujourd’hui incontournable. IFPEN a mis au point une nouvelle génération d’adsorbants AxTrap encore plus performante. 

« La gamme AxTrap regroupe des adsorbants mis en œuvre dans des procédés d’adsorption irréversible : une espèce active est déposée sur des supports à base d’alumine et interagit avec les impuretés en créant des liaisons chimiques fortes. Axens commercialise depuis deux ans une nouvelle génération intégrant plusieurs améliorations :

  • l’imprégnation et la quantité de la phase active ont été optimisées,
  • tout en conservant d’excellentes capacités de transfert de matière pour augmenter la rétention du mercure.
     
Démercurisation AxTrap

Cette nouvelle génération d’AxTrap est également plus robuste et supporte la démercurisation en amont de la chaîne de traitement, alors que le gaz contient encore de l’eau et que la pression opératoire est bien plus élevée. Étant plus capacitive, elle offre la possibilité d’être utilisée plus longtemps ou de concevoir des réacteurs plus compacts, atout important pour des opérations offshore. Enfin, un modèle de simulation a été développé pour permettre de prédire sa durée de vie. Cinq références industrielles ont déjà été remportées, dont une en Australie sur le plus gros projet de gaz naturel liquéfié au monde. »

Olivier Ducreux

Olivier Ducreux, Adsorbents Business Line Manager, Axens
 

 

Internes et garnissages

Optimiser le dimensionnement des unités de traitement de gaz fait partie des enjeux auxquels sont confrontés les industriels. IFPEN les accompagne en proposant des équipements dont la performance permet de réduire la taille de ces unités.

« La réduction de la taille des unités de traitement de gaz est fondamentale pour assurer leur compétitivité économique. Le volume d’échange nécessaire pour atteindre la spécification requise étant lié à la technologie mettant en contact le gaz acide avec le solvant, c’est sur ces contacteurs que nous orientons nos travaux. Nous avons développé un garnissage structuré hybride, l’IFPACC 2X™, d’une surface géométrique de 200 m2/m3. Commercialisé par Axens, il permet :

  • de garantir des performances de transfert comparables aux garnissages de référence développant plus d’aire géométrique,
  • tout en réduisant le diamètre des colonnes.

Avec à la clé des gains jusqu’à 15 % par rapport aux équipements usuels du marché !
 

garnissage structuré hybride IFPACC 2X


Pour optimiser le bon fonctionnement de l’IFPACC 2X™, nous avons aussi mis au point des distributeurs liquides et gaz plus performants. L’utilisation conjointe de la simulation (CFD - Computational Fluid Dynamics) et de l’expérimentation dans le développement de notre distributeur gaz nous a permis d’obtenir un design encore plus compact, afin là encore d’améliorer la compétitivité économique du procédé.

Enfin, nous avons étendu nos travaux aux applications offshore et développé un distributeur de liquide dédié : le concept a été validé par calculs CFD et confirmé par une campagne de tests sur un hexapode pour reproduire les mouvements 3D de la houle. La prochaine étape consiste à finaliser les règles de design et de vérifier l’atteinte de critères pour les écoulements gaz et liquide, afin de permettre des gains significatifs en termes d’investissements. »

Pascal Alix

 
Pascal Alix, chef de projet, IFPEN

 

 

Solvants pour la désacidification du gaz naturel

La désacidification du gaz naturel consiste à décarboner et désulfurer le gaz brut afin de répondre aux spécifications requises pour son utilisation, et pouvoir le transporter ou le liquéfier. Si les procédés de lavage aux amines sont aujourd’hui maîtrisés, IFPEN étudie une nouvelle molécule capable d’améliorer leurs performances. 

« L’objectif des travaux menés par IFPEN est de réduire le débit de solvant mis en œuvre pour améliorer :

  • la compétitivité économique : réduction des investissements, unités de taille plus petite,
  • et la consommation énergétique du procédé.

Le nouveau solvant AGAT est le fruit de ces recherches. Il vise un gain :

  • d’au moins 20 % sur le débit de solvant,
  • et de plus de 15 % sur l’efficacité énergétique.

La prochaine étape sera un test réalisé sur une unité de démonstration. À ce stade de développement, nous pensons détenir une molécule très encourageante pour faire une véritable percée technologique sur le marché. »
Christian Streicher


Christian Streicher, directeur des ventes Traitement de gaz, Axens

 

 

Contact

Jean-Christophe Viguié

  • Responsable des programmes : "Biomasse vers carburants", et "Traitement et conversion du gaz".