FacebookTwitterLinkedInImprimer

Traitement de gaz
CONTEXTE ET ENJEUX

Le développement de technologies de traitement du gaz toujours plus performantes est favorisé par :

  • l’augmentation de la consommation de gaz qui se poursuivra jusqu’en 2040 malgré un ralentissement résultant de la pandémie mondiale de la Covid-19, (+ 1,2 %/an d’ici à 2040*)
  • sa contribution au mix énergétique à hauteur de 25 % en 2040* (pétrole : 28 % ; charbon : 19 % ; énergies bas carbone : 27 %) mais avec des variations selon les régions :
    - augmentation dans les pays dont les économies sont à forte intensité carbone (objectif d’amélioration de la qualité de l’air et soutien de la croissance de l’industrie manufacturière), le gaz naturel continuant en effet de bénéficier de ses faibles émissions par rapport au charbon ;
    - léger déclin de la demande dans les économies avancées prévoyant une transition vers zéro émission nette

 

Le déploiement de la production et de l’utilisation de l’hydrogène bleu, est un facteur qui va favoriser fortement les procédés de captage de CO2 dans différent types de gaz de synthèse.

*(Source AIE - World Energy Outlook 2020, Scénario STEPS).

Environ 40 % des réserves mondiales de gaz naturel étant acides, elles doivent, pour pouvoir être produites et utilisées, respecter des spécifications strictes en composés acides (CO2 et H2S) nécessitant des traitements de désacidification appropriés

Des spécifications strictes des réseaux de gaz : 
Teneur en soufre de H2S (+ COS) : < 5 mgS/m³(n)
Teneur en  CO2 : < 2,5 %

Proposer à l’industrie une gamme complète de technologies pour désacidifier le gaz naturel ou capter le CO2 de gaz de synthèse (équipements, procédés, solvants) et réduire efficacement et économiquement les émissions de CO2 à la source.

Nos solutions

Nos compétences 

   

Contact

Abdelhakim Koudil

  • Responsable des programmes : "Conversion des résidus et des bruts lourds", "Biomasse vers chimie" et "Traitement et conversion du gaz".