FacebookTwitterLinkedInImprimer

Carnot IFPEN Transports EnergieMotorisations thermiques      
nos réseaux

Le GSM

Créé en 1980, le GSM (Groupement scientifique moteurs) réunit IFPEN, Renault et Groupe PSA dans un effort de recherche commun sur les motorisations thermiques. Au fil du temps, cette collaboration a su s’adapter aux évolutions des technologies et des besoins du marché.

« Le GSM mène des travaux de recherche :

  • amont : évaluation de concepts, identification de technologies à potentiel,
  • mais peut aussi fournir un accompagnement sur des problématiques métiers (analyse de retours clients),
  • ou sur la mise en place d’outils logiciels et de méthodologies de conception.

Nous y contribuons en apportant à la fois nos compétences et nos moyens de recherche. Les travaux du GSM visent à améliorer la qualité de l’air en réduisant la consommation et les émissions de CO2 des motorisations thermiques ; depuis deux ans, l'activité se concentre principalement sur les motorisations essence, qui ont vocation à être intégrées dans une chaîne de traction électrifiée. Des réflexions sont également en cours pour identifier les futures générations de convertisseurs d’énergie les mieux adaptés à la mutation de la filière énergétique à horizon post-2030. C’est l’une des forces du GSM que de savoir évoluer avec son temps. »

Benjamin Réveillé, chef du projet GSM, IFPEN  

 

Essence

Projet H2020 EAGLE : vers un moteur essence haut rendement

EAGLE - logo
Le projet Eagle (Efficient Additivated Gasoline Lean Engine), coordonné par IFPEN et mené
avec huit partenaires s’est clôturé en janvier 2021. Il visait à développer un moteur à allumage commandé essence pour une application hybride permettant des pics de rendement de 50 % tout en réduisant les émissions. Un démonstrateur moteur multicylindre a été réalisé

Sureal-23 : mesurer les émissions de particules ultrafines via des appareils embarqués

Sureal 23

 

 

Le projet Sureal-23 (Understanding, measuring and regulating sub-23 nm particle emissions from direct injection engines including real driving conditions) s’est clôturé en 2019. Il a permis de développer de nouveaux appareils embarqués capables de mesurer l’émission des particules ultrafines par les moteurs essence et Diesel dans des conditions réelles d’usage. Chargées de tester différentes technologies, les équipes du Carnot IFPEN Transports Energie ont réalisé des mesures au banc moteur.
 

Adéquation moteurs/carburants

Projet H2020 PHOTOFUEL

PHOTOFUEL logo

«  Le développement de nouvelles filières de production de carburants est indispensable pour soutenir l’évolution du mix énergétique dans les transports. Le projet européen Photofuel y contribue en étudiant des technologies de production de carburants à partir de micro-organismes, et en évaluant leur impact sur les performances du moteur. Nous intervenons dans le projet à différents niveaux :

  • la définition de la matrice carburant, pour laquelle nous mettons à profit notre expertise dans les domaines de la logistique carburant, de la formulation des mélanges et de l’analyse des produits,
  • l’évaluation sur moteur monocylindre essence à injection directe des carburants à base d’alcools lourds, sur nos moyens d’essais,
  • l’analyse environnementale et économique des différentes filières étudiées dans le projet. 

Photofuel a permis de démontrer le potentiel du carburant à contribuer à l’augmentation des rendements moteur, et donc directement à la réduction des émissions de CO2.»

Mickaël Matrat, chef du projet Photofuel à IFPEN

Projet Moccassin avec la DGAC

« Sous l’impulsion de la DGAC, nous participons au projet Mocassin pour développer des outils innovants de prédiction des propriétés carburants dans le domaine aéronautique, à haute et à basse températures. Nous sommes impliqués sur chacune des principales étapes du projet :

  • un état de l’art des modèles existants,
  • une phase expérimentale pour réaliser les mesures,
  • l’application, sur la matrice, des modèles prédictifs sur le comportement à basse température,
  • largement contribué à travers la préparation, l’analyse et la logistique,
  • une confrontation entre les résultats expérimentaux et les prédictions données par les modèles.»

    Mickaël Matrat, chef du projet Moccassin à IFPEN

Projet H2020 Jetscreen

JETSCREEN - Logo

 « L’Europe concrétise son engagement dans la lutte contre les émissions de CO2 en finançant des projets pour soutenir le développement de carburants alternatifs au jetfuel, parmi lesquels Jetscreen. Nous intervenons dans la réalisation de la matrice de carburants, en l’occurrence plus de 20 mélanges ! Une complexité encore jamais traitée jusqu’à aujourd’hui… et complémentaire des filières étudiées dans les projets précédents (Alfa-Bird, CAER, Swafea) et du projet Mocassin. Notre expertise est mise à profit pour réaliser une analyse fine de tous ces carburants, en particulier pour  :

  • modéliser les propriétés thermophysiques,
  • développer les modèles de simulation de la combustion,
  • modéliser la stabilité thermique et à l’oxydation.

Nous proposons aussi un travail sur la modélisation de la comptabilité des matériaux avec les carburants testés.»

Mickaël Matrat, chef du projet Jetscreen à IFPEN

 

Contacts

Bertrand Gatellier

  • Responsable du programme "Motorisations et systèmes"

Antonio Pires Da Cruz

  • Responsable des programmes "Carburants bas carbone" et "Mesure et maîtrise des émissions"