FacebookTwitterLinkedInImprimer

Carburants
Nos atouts

Une expertise reconnue dans le domaine de la catalyse :

L’intégration dans un écosystème partenarial public-privé :

Une plateforme d’expérimentation haut débit pour accélérer le développement des produits

logo-AxensUne filiale dédiée pour la mise sur le marché de nos technologies, dans le cadre d’un partenariat R&I de long terme : 

 

50 ans d’innovations et de succès dans la production de carburants 

•  1967 : création du site IFPEN de Solaize
dans la vallée de la chimie pour accueillir des unités pilotes de grande taille
•  1973 : premier catalyseur d’hydrodésulfuration des distillats. Ancêtre de la gamme Impulse™ d’Axens, il permet de répondre aux normes naissantes d’amélioration de la qualité des carburants gazoles
•  1975 : démarrage de la première unité d'hydrocraquage à Oufa (Russie). Elle permet de transformer des charges lourdes en distillats moyens pour la fabrication d’huiles lubrifiantes. Après ce succès, IFPEN poursuit ses recherches sur la conversion profonde
•  1980 : développement de la valorisation des huiles lourdes. Après les deux chocs pétroliers, la conversion des résidus devient un enjeu majeur : IFPEN, Total et Elf Aquitaine se regroupent dans le cadre de l’Asvahl
•  1982 : premier catalyseur pour un carburant sans plomb. Alors que la réglementation antipollution se durcit, IFPEN améliore l’efficacité et le rendement du reformage catalytique avec un nouveau catalyseur qui anticipe les spécifications liées au carburant sans plomb, qui entreront en vigueur en novembre 1987
•  1985 : nouveau procédé de craquage catalytique en lit fluidisé (Fluid Catalytic Cracking ou FCC). Le procédé R2R permet de valoriser les résidus pour donner des essences et des oléfines utilisables en chimie. La première industrielle est réalisée en 1987 au Japon
•  1991 : première industrielle du procédé Hyvahl aux États-Unis. Ce procédé vise à purifier les résidus en vue de leur transformation ultérieure ou de leur utilisation comme fioul de soute
•  1993 : création de l’Alliance FCC pour la conversion des bruts lourds. Partenariat technologique entre IFPEN (puis Axens dès 2001), Total et Shaw Stone & Webster (racheté ultérieurement par TechnipFMC)
•  1999 : naissance du procédé Prime G+. Ce procédé permet de produire des bases essences respectueuses des normes les plus sévères en termes de teneur en soufre (10 ppm) tout en maintenant un indice d’octane élevé
•  2006 : première industrielle du procédé Esterfip-H. Ce procédé permet de produire du biodiesel à partir d’huiles végétales avec un taux de conversion très élevé, sans générer d’effluents ni de rejets.
•  2012 : commercialisation des catalyseurs Impulse™. Pour la production de carburants propres conformes aux dernières spécifications. 
•  2015 : Total choisit le procédé Vegan pour sa première bioraffinerie en France. Cette technologie IFPEN permet de produire du biodiesel de haute qualité à partir d’huiles usagées et d'autres matières premières renouvelables.
•  2017 : 45 % des raffineries mondiales exploitent au moins une unité sous licence Axens. 

 

Contact

Fabrice Bertoncini

  • Responsable des programmes : "Conversion des résidus et des bruts lourds", "Production et purification de distillats moyens", "Production et purification des essences", et "Nouveaux marchés technologiques".