FacebookTwitterLinkedIn

Biogaz
Contexte et enjeux

Le biogaz désigne l’ensemble des gaz produits à partir d’une transformation biologique ou chimique de biomasse/biodéchets.

Une fois le biogaz épuré pour répondre aux exigences réglementaires, le biométhane peut être injecté dans les réseaux de gaz naturel ou utilisé comme carburant.

Il existe deux principales voies de production de biogaz. Leurs niveaux de maturité, et donc de coût, sont très différents :

  • la méthanisation de la biomasse, largement déployée dans le monde
  • la gazéification de la biomasse lignocellulosique, suivie de la méthanation du monoxyde de carbone par de l’hydrogène, qui en est au stade de l’expérimentation pilote.

La compétitivité économique du biométhane par rapport au gaz naturel est un challenge ambitieux : aussi toute solution technologique, agronomique ou industrielle (standardisation des projets notamment) qui permet de réduire le coût de production du biogaz doit être recherchée par les différents acteurs de la filière.
 

Une étude de l’Irena de 2017 évoque des coûts de production et traitement du biogaz de 30 à 150 €/MWh, très dépendants des entrants (cultures énergétiques, fumiers ou déchets) et des capacités installées. À titre de comparaison, le prix européen du gaz évolue entre 15 et 30 €/MWh depuis 2014. La Programmation pluriannuelle de l’énergie présentée par le ministère de la transition écologique et solidaire en novembre 2018 fixe comme objectif une part de biogaz de 10 % dans la consommation de gaz en France à 2030, sous réserve d’une réelle baisse des coûts.

Proposer des procédés éco-efficients de purification du biogaz avant sa réinjection dans le réseau.

Nos solutions Nos réseaux  Nos atouts

 

Contact

Jean-Christophe Viguié

  • Responsable des programmes : "Biomasse vers carburants", et "Traitement et conversion du gaz".