FacebookTwitterLinkedInImprimer

Surveillance environnementale
Nos réseaux

Projet Ademe GeCOSampA

Proposé et financé par l’Ademe, le projet GeCO SampA (2018-2019) vise à développer un outil de surveillance et d’analyse géochimique in situ, pour piloter des procédés de stockage et de conversion d'énergie.

« La technologie que nous développons dans le cadre de GeCOsampA, avec notre partenaire SEMM Logging, a ceci d’innovant qu’elle nous permet, grâce à un transfert du fluide à pression constante, de déterminer une composition géochimique parfaitement représentative de celle régnant en profondeur, et donc d’interpréter au mieux l’impact du procédé industriel surveillé. Nous allons pouvoir tester en conditions réelles à la fois notre préleveur de fluides en fond de puits et l’ensemble de la méthodologie que nous avons développée pour la surveillance de réservoirs et d’aquifères profonds. »

Armand Karimi, responsable d’étude monitoring du CO2, IFPEN

 

Projet Ademe Aquifer-CO2Leak

Pour faire suite aux projets Vadose (2009-2013) et Demo-CO2 (2013-2017), l’Ademe a lancé le projet Aquifer-CO2Leak pour affiner les méthodologies existantes et développer de nouveaux outils destinés à s’assurer de l’intégrité des sites de stockage souterrain.

« Les réseaux de surveillance déployés tant en surface qu’en profondeur, ainsi que les systèmes d'alerte précoce sont autant d’outils clés permettant d’assurer une exploitation sûre du sous-sol. L’objectif du projet Aquifer-CO2Leak est l’étude d’une nappe non répertoriée dans le sous-sol de Saint-Émilion, à travers :

  • l’injection et la modélisation d’un monitoring de panache de CO2,
  • la mesure et la surveillance des traceurs en ZNS.
     

Les objectifs poursuivis sont multiples :

  • mettre au point une instrumentation dédiée au monitoring géoélectrique et géochimique,
  • définir la pertinence du traçage par fluorescence et identifier de nouvelles technologies pour détecter les fuites de CO2,
  • élaborer des méthodes numériques et analytiques de détection et de localisation de fuites,
  • évaluer l’impact environnemental d’une fuite de CO2 et d’autres gaz sur l’eau des aquifères.
     

Ce projet sera l’occasion de tester et de valider l’intérêt de notre station fixe de surveillance en continu (lien plus haut dans la page), pour des profondeurs comprises entre 10 et 100 mètres. »

Guillaume Berthe, chef de projet Monitoring, IFPEN

Projet Ademe Aquifer-CO2Leak

Projet H2020 SECURe

« Nos développements en matière de surveillance des stockages souterrains seront utiles au projet européen SECURe dédié à la surveillance des sites de stockage de CO2 :

  • nous prévoyons de réaliser un proof of concept de notre méthodologie et technologie intégrée pour la surveillance de réservoirs et d’aquifères profonds,
  • nous souhaitons aussi démontrer que les gaz rares dissous peuvent être des précurseurs de fuites potentielles de CO2, comme nous l’avons déjà étudié dans le cadre de mesures en ZNS . »
     

Armand Karimi, responsable d’étude monitoring du CO2, IFPEN

 

Contact

Florence Delprat-Jannaud

  • Responsable des programmes : "Captage du CO2", et "Gestion du sous-sol pour les NTE".