English version
Flux RSS
Accueil

Conversion du gaz naturel

Pour la production de carburants

La conversion du gaz naturel en carburant liquide s’effectue par le biais du procédé Fischer-Tropsch. On parle de voie GtL (Gas to Liquids).
  
Les recherches d’IFPEN portent sur le développement de nouveaux catalyseurs et sur l’accroissement de la productivité du procédé, afin de réduire les coûts de la filière et d’en limiter l’impact environnemental.

Le procédé Fischer-Tropsch permet également la transformation de la biomasse lignocellulosique en carburants par voie thermochimique (voie BtL – Biomass to Liquids).
  
IFPEN a développé, avec Eni et Axens, un procédé Fischer-Tropsch qui permet d’améliorer le rendement en produits d’intérêt, et de réduire ses coûts de production, ainsi que son impact sur l’environnement.

                             Unité pilote du procédé Fischer-Tropsch à IFPEN-Lyon
   
  

Purifier le gaz naturel avant d’en faire un carburant

Grâce à une activité de R&I renforcée depuis plus de 5 ans dans le domaine des adsorbants pour la démercurisation du gaz naturel, IFPEN a développé une nouvelle génération d’adsorbants AxTrap, permettant :

  • d’augmenter les performances du produit initial (+ 15 à 20 % de capacité de rétention du mercure),
  • d’en améliorer le processus de fabrication,
  • et de mieux simuler son fonctionnement en opération afin d’en optimiser la mise en œuvre.

Commercialisé par Axens, ce nouvel adsorbant a remporté en 2015 un marché géant en Australie.

 

Pour la production d'hydrogène

La conversion des coupes lourdes du pétrole en produits d’intérêt, ainsi que la désulfuration des carburants, sont à l’origine d’une demande croissante en hydrogène. On estime qu’elle pourrait doubler d’ici à 2030.

Le procédé de reformage des essences, présent dans la plupart des raffineries, coproduit de l’hydrogène ; mais cette coproduction n’est plus suffisante pour satisfaire les besoins supplémentaires du marché.

Des unités de vaporeformage du méthane en hydrogène (Steam Methane Reforming) ont déjà, et vont continuer à être construites pour satisfaire cette croissance de la demande.

C’est dans ce contexte qu’IFPEN développe avec Heurtey Petrochem une technologie innovante de vaporeformage du méthane, dénommée HyGenSys™.
     
Cette innovation doit permettre :

  • de diminuer les coûts d’investissements du vaporeformage,
  • de limiter ses émissions de CO2,
  • et de réduire fortement son emprise au sol.
Le procédé HyGenSys d'IFPEN permet la production d'hydrogène

  Un pilote du procédé HyGenSys™, actuellement en opération sur le site d’IFPEN à Lyon.

 

ligne de séparation orange

Voir aussi
 + Développement industriel > Biocarburants et chimie biosourcée

Lien
 >> site web d'Axens
 >> site web d'Heurtey Petrochem


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page

Panorama 2016

"Innovation et changement climatique : rôle et place de l'industrie du raffinage"
  
 > Notes de synthèse disponibles en téléchargement

Chiffre clé

50 Mt
C'est la quantité des besoins en hydrogène à l'heure actuelle, dont 80 % pour le raffinage et la production d'ammoniac.
 
Les besoins pourraient doubler d'ici à 2030.