FacebookTwitterLinkedInImprimer

Carnot IFPEN Transports EnergieVÉHICULE CONNECTÉ         
Nos solutions

Si la qualité de l’air est une question sociétale de tout premier plan, il existe encore peu d’outils capable de la mesurer de façon fiable. IFPEN fait partie des acteurs incontournables sur le sujet : il capitalise notamment sur les données collectées via son application Geco air, mise en service en 2014, pour proposer des services aussi bien :

  • au grand public,
  • qu’aux collectivités territoriales,
  • et aux industriels du transport,

pour les aider à limiter leur empreinte environnementale.
 

Réduire l’empreinte environnementale de la mobilité au service de la qualité de l’air

IFPEN a su détecter très tôt les enjeux liés aux nouveaux usages de la mobilité et du digital : dès 2010, nous avons lancé des projets de recherche sur le véhicule connecté et développé une première application mobile, mise sur le marché en 2014. Nos chercheurs ont ensuite enrichi ces premiers services avec des solutions logicielles pour véhicules connectés dédiés à l’analyse énergétique, à l’écoconduite, au monitoring des émissions polluantes et à l’analyse de la conduite sur le plan de la sécurité. Avec comme objectif l’amélioration de la qualité de l’air.
 

Faire évoluer les comportements au volant : l’app Geco air

Aider les conducteurs à réduire l'empreinte environnementale de leurs déplacements : c’est l’ambition de Geco air, l’application mobile gratuite développée par IFPEN avec le soutien de l’Ademe. Véritable baromètre de mobilité propre, Geco air incite les utilisateurs à se déplacer de manière écoresponsable en :

  • estimant les émissions liées à leurs trajets (CO2, NOx, particules fines, monoxyde de carbone),
  • leur indiquant les bons gestes à adopter au volant,
  • les incitant à privilégier les modes de transport doux lorsque c’est possible.

Initialement conçue pour aider chaque utilisateur à devenir un « écomobiliste » en mesurant ses émissions de polluants (NOx et CO) et de CO2Geco air intègre depuis 2018 de nouveaux algorithmes permettant d’estimer la totalité des émissions de particules fines, y compris hors échappement, liées aux trajets automobiles.
 

 The ConversationEn savoir plus : Pollution de l’air : diesel, essence ou électrique, tous les véhicules émettent des particules fines
 

 • Un outil de crowdsensing développé par IFPEN
 • Une démarche participative pour réduire l’empreinte environnementale de ses déplacements
 • Disponible gratuitement sur iTunes et GooglePlay
+ de 17 000 téléchargements
+ de 30 millions de km parcourus
 

 

± 20 % = variation des émissions de CO2 selon les conducteurs pour un même trajet urbain

En savoir plus :
Premier challenge national écoconduite interentreprises 2018 : essai transformé ! (communiqué de presse - 21 janvier 2019)
 

Favoriser l’usage du vélo au quotidien

Interview d'Alexandre Chasse, chef du projet "Mobilité connectée" à IFPEN, sur le partenariat IFPEN/Geovelo, ou comment faciliter l'usage des mobilités douces en ville, via une appli :


Vers une ville durable sur son volet transport

- Cartographier les émissions sur un territoire

« Grâce à la consolidation des données d’usage, préalablement anonymisées, générées par l’application Geco air, nous sommes capables d’élaborer une cartographie en temps réel des niveaux d’émissions polluantes sur un territoire. Les collectivités peuvent ainsi :

  • comprendre les phénomènes d’émissions du trafic et connaître les zones critiques,
  • identifier l’impact des infrastructures routières existantes,
  • orienter les choix pour les futurs aménagements (ralentisseurs, ronds-points, bretelles d’autoroutes, etc.).

Grâce à notre partenariat avec Geovelo, nous intégrons aussi à notre offre de monitoring de la qualité de l’air des données liées à la cyclabilité, pour favoriser l’utilisation du vélo en toute sécurité dans les zones urbaines .
Nous menons déjà plusieurs expérimentations en régions Auvergne-Rhône-Alpes et PACA avec des partenaires locaux. »

Laurent Thibault, chef du projet "Qualité de l'air", IFPEN

Cartographier les émissions sur un territoire


- Mesurer facilement les émissions en usage réel

La surveillance de marché pour les émissions polluantes des véhicules automobiles sera mise en place en Europe à partir de septembre 2020. Pourtant à ce jour, il n’existe pas de dispositif simple pour mesurer les émissions en usage réel.

« Les chercheurs d’IFPEN ont conçu un système permettant de caractériser facilement les émissions en usage réel (RDE pour Real Driving Emissions). Nous avons développé ce concept « d’IoT mesure » avec l’aide de la PME Capelec. REAL-E repose sur deux éléments :

  • un système d’analyse des gaz par prélèvements,
  • des modèles numériques d’émissions polluantes.

Concrètement, le système d’analyse envoie les mesures au Cloud afin de recaler automatiquement les modèles numériques, et fournir ainsi un facteur de conformité par rapport à la norme polluante du véhicule. »

Gilles Corde, responsable de programme au centre de résultats Transports, IFPEN

En savoir plus sur la valise de diagnostic embarqué REAL-E :

IFPEN va plus loin avec la mesure de polluants non réglementés : un nouveau capteur est actuellement développé, qui permet de gagner en précision dans la qualification des polluants à l’échappement : il propose une mesure simultanée et en temps réel de différents gaz directement à l’échappement ou dans l’air ambiant.


Accompagner les industriels du transport dans la réduction de leur empreinte environnementale

Services énergétiques pour les poids-lourds

Les outils d’écomobilité développés par IFPEN répondent aussi aux problématiques des gestionnaires de flottes automobiles et des professionnels du transport poids lourd : ils leur permettent d’identifier le meilleur itinéraire en termes de consommation, de durée et de coût du trajet.

« IFPEN et Michelin ont signé en juillet 2017, pour cinq ans, un accord de collaboration visant à poursuivre les travaux conduits depuis 2015 afin de réduire la consommation des poids lourds et les dépenses en carburant associées, qui peuvent représenter jusqu’à 30 % des coûts pour les gestionnaires de flottes. Un premier axe de travail a abouti à la commercialisation de l’offre MyBest Route de Michelin. Sa plus-value réside dans la précision et la fiabilité des prédictions de consommation des poids lourds, rendue possible par l’approche adoptée, basée sur la modélisation du trajet et la prise en compte de paramètres tels que la charge du véhicule ou le dénivelé du parcours. »

Alexandre Chasse, chef du projet Télédiagnostics et gestion de flottes à IFPEN


Qualifier la conduite grâce aux webservices : un outil sur mesure pour les assureurs

IFPEN a lancé en mars 2017 la start-up DriveQuant, dirigée par deux anciens ingénieurs de recherche en automatique d’IFPEN, Philippe Moulin et Olivier Grondin, experts de l’automobile et spécialistes de l’analyse algorithmique.

DriveQuant propose différents types de webservices autour de la mobilité connectée :

  • analyse énergétique,
  • écoconduite,
  • sécurité,
  • coaching.

Une offre qui s’adresse notamment aux compagnies d’assurance, afin de les aider à améliorer la gestion du risque : les services DriveQuant permettent en effet de mieux évaluer le comportement du conducteur pour renforcer l’analyse des usages et alimenter les modèles de calcul de risque. Une application mobile utilisable en marque blanche est également proposée pour collecter des informations, interagir avec les assurés et engager des actions de prévention ou de coaching. Avec à la clé une première mondiale : une assurance à la minute mise en place pour Altima.
 

DriveQuant

 

Contact

Gilles Corde

  • Responsable des programmes : "Logiciels et services", et "Qualité de l’air".